Rechercher

La décision de Biden d’accueillir 100 000 réfugiés ukrainiens saluée

Des organisations juives voudraient s’assurer que ceux qui arrivent bénéficieront d’une large protection et déplorent que d'autres réfugiés ne soient pas traités de la même manière

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Un réfugié de guerre ukrainien marche aux côtés d'enfants tenant des jouets après avoir traversé la frontière en ferry au poste frontalier Isaccea-Orlivka en Roumanie, le jeudi 24 mars 2022. (Crédit : AP Photo/Andreea Alexandru)
Un réfugié de guerre ukrainien marche aux côtés d'enfants tenant des jouets après avoir traversé la frontière en ferry au poste frontalier Isaccea-Orlivka en Roumanie, le jeudi 24 mars 2022. (Crédit : AP Photo/Andreea Alexandru)

Un grand nombre d’organisations juives américaines ont salué l’annonce par l’administration Biden, jeudi, que 100 000 réfugiés de guerre ukrainiens seraient accueillis aux Etats-Unis.

La décision de la Maison-Blanche a été saluée par des organisations de coordination, telles la Conférence des présidents des principales organisations juives et les fédérations juives d’Amérique du Nord, ainsi que par l’agence de réinstallation des réfugiés HIAS plus progressiste et T’Ruah: The Rabbinic Call for Human Rights, représentant le soutien relativement large de la communauté juive américaine en faveur d’une politique d’accueil des réfugiés.

Un haut responsable de l’administration a fourni les premiers détails de la décision lors d’un briefing avec des journalistes jeudi.

Les 100 000 Ukrainiens autorisés à entrer aux États-Unis le seront au titre de divers programmes américains, dont celui d’admission des réfugiés, d’admission conditionnelle ainsi que des visas d’immigrant et de non-immigrant.

La priorité sera accordée aux Ukrainiens ayant des parents vivant aux États-Unis. Un accent particulier sera également mis sur les populations les plus vulnérables, y compris les personnes LGBT, celles avec des besoins médicaux, les ressortissants de pays tiers déjà réfugiés en Ukraine, les journalistes et dissidents, a précisé le responsable.

Les États-Unis estiment que la grande majorité des quelque 3,5 millions de réfugiés – toujours plus nombreux – privilégieront l’installation dans des pays européens plus proches de chez eux, mais il existe plusieurs villes aux États-Unis comptant des dizaines de milliers d’immigrants ukrainiens, susceptibles de chercher à faire venir leurs proches.

Après avoir fui la guerre en Ukraine voisine, des réfugiés accompagnés d’enfants attendent de partir à la gare de Przemysl, en Pologne, le 24 mars 2022. (Crédit : AP Photo/Sergei Grits)

Le responsable a déclaré que l’ouverture des frontières américaines aux réfugiés aiderait également à alléger la pression dans des pays comme la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie, la Moldavie et la Hongrie, qui ont déjà accueilli des millions de personnes.

Saluant l’annonce, la vice-présidente principale de la JFNA, Elana Broitman, a déclaré : « Le peuple juif mesure à un niveau très personnel toute l’importance d’accueillir les réfugiés. »

« En tant que personne arrivée aux États-Unis comme réfugiée ukrainienne, je peux attester à quel point l’aide aux réfugiés est importante et peut changer la vie de ceux qui fuient une crise, comme de ceux qui les accueillent », a-t-elle ajouté.

Le PDG de la Conférence des présidents, William Daroff, a évoqué la lettre adressée par son organisation au président américain Joe Biden, plus tôt ce mois-ci, l’appelant à prendre les mesures finalement annoncées jeudi.

« Je rentre tout juste de la frontière et je peux attester que cette nouvelle possibilité de réinstallation des réfugiés sera la bienvenue, du moment qu’elle les mette hors de danger. Nous souhaitons à tous les réfugiés un voyage sans encombres et un accueil des plus chaleureux, tandis que nous continuons de nous efforcer de résoudre pacifiquement ce conflit meurtrier », a-t-il ajouté.

Le PDG de HIAS, Mark Hetfield, a également salué la nouvelle et a exprimé son espoir que ceux qui arrivent soient assurés de « toutes les protections et avantages du statut de réfugié, et seront aidés à rentrer chez eux en Ukraine quand ils le souhaiteront, et que toutes les conditions de sécurité seront réunies ».

Des réfugiés de guerre ukrainiens avec des enfants montent à bord d’un autobus, sur une place proche de la gare, à Przemysl, en Pologne, le 22 mars 2022. (Crédit : AP Photo/Sergei Grits)

La vice-présidente principale de l’organisation, Melanie Nezer, a noté que l’annonce de la Maison Blanche laissait de nombreuses questions en suspens.

« Les personnes vulnérables, comme les demandeurs d’asile des pays africains qui n’ont pas reçu le même accueil chaleureux que les Ukrainiens, seront-elles incluses ? Comment les réfugiés qui attendaient d’être réinstallés aux États-Unis seront-ils affectés ? Les citoyens américains pourront-ils parrainer des réfugiés ukrainiens ? Nous sommes impatients de travailler avec l’administration pour mener cette action », a-t-elle déclaré.

T’ruah a tweeté que l’annonce était une « nouvelle incroyable », avec toutefois une mise en garde.

« Nous pensons à toutes ces communautés qui ne reçoivent pas cet accueil, les Haïtiens, les Camerounais et les autres. Il y a tellement de choses que les États-Unis doivent faire pour accueillir avec dignité », a ajouté le groupe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...