La démolition de l’aéroport Sdé Dov est prévue d’ici 2019
Rechercher

La démolition de l’aéroport Sdé Dov est prévue d’ici 2019

L’aéroport sera remplacé par des habitations

L'aéroport de Sde Dov à Tel Aviv. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
L'aéroport de Sde Dov à Tel Aviv. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

L’aéroport Sdé Dov va fermer et sera complètement démoli d’ici 2019, rapporte Ynet.

Cet aéroport est situé dans la banlieue de Tel Aviv, à Ramat Aviv et il est constitué d’une aéroport civil et d’un aéroport militaire.

Les vols civils s’arrêteront dans les mois prochains, exception faite pour certains vols en direction d’Eilat, tandis que pour les vols militaires, l’aéroport restera actif encore deux ans et demi.

La décision de démolition de cet aéroport a été prise la semaine dernière lors de discussions entre le ministre des Finances, Moshe Kahlon, la direction du ministère de la la Défense et du ministère des Transports.

Moshe Kahlon était cependant contre la fermeture immédiate de la partie civile de l’aéroport par peur de diminuer le tourisme interne à destination d’Eilat, souhaitant trouver d’abord une solution de substitution.

L’aéroport sera remplacé par des habitations. Dès la démolition de l’aéroport civil, 4 000 unités commenceront à être construites, auxquelles s’ajouteront 12 000 autres unités d’habitations lorsque la section militaire de l’aéroport sera détruite.

D’ici 2020, les constructions de ces nouvelles habitations devraient avoir vu le jour.

Cette décision de démolition fait partie d’un plan plus large de l’armée israélienne visant à déménager les bases du centre d’Israël vers le Néguev. Il y a plus d’un an un accord avait été signé entre le ministère de la Défense et l’autorité de la Terre d’Israël concernant l’aéroport de Sdé Dov. Ce dernier par sa position géographique à coté du port de Tel Aviv et en bord de mer, constitue une zone intéressante pour les promoteurs immobiliers.

La construction de milliers de logements dans cette région aura également vocation à baisser les prix dans le centre d’Israël.

D’autre part, la conclusion de cet accord permettra à l’armée israélienne de retirer 5 milliards de shekels de cette vente.

Dans l’attente d’un nouvel aéroport, l’aéroport de Ben Gurion prendra le relais des vols.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...