La famille de Mengistu critique l’hypocrisie du Hamas
Rechercher

La famille de Mengistu critique l’hypocrisie du Hamas

L'organisation terroriste palestinienne exige que l'Egypte enquête après qu'un malade mental palestinien ait été abattu

La mère d'Avraham Mengistu (2eme à gauche) lors d'une conférence de presse dans leur maison à Ashkelon, après qu'un embargo ait été levé  sur sa disparition dans la bande de Gaza, le 8 juillet 2015 (Crédit photo : Flash90)
La mère d'Avraham Mengistu (2eme à gauche) lors d'une conférence de presse dans leur maison à Ashkelon, après qu'un embargo ait été levé sur sa disparition dans la bande de Gaza, le 8 juillet 2015 (Crédit photo : Flash90)

La famille d’un Israélien d’origine éthiopienne détenu dans la bande de Gaza a violemment critiqué le Hamas samedi pour « son hypocrisie » après que le groupe terroriste palestinien ait accusé l’Egypte de « l’exécution » d’un malade mental de l’enclave côtière qui avait pénétré en territoire égyptien par la mer.
 
Avraham Mengistu, 28 ans, était entré dans la bande de Gaza en septembre dernier.

Israël maintient qu’il est détenu par le Hamas, ce que l’organisation terroriste basée à Gaza, a refusé de confirmer, et n’a pas émis publiquement d’exigences concernant sa libération. Sa famille affirme que Mengistu souffre de problèmes mentaux.

« Il est scandaleux et choquant qu’une organisation terroriste qui détient une personne malade mentale au lieu de la renvoyer chez elle ose pleurer et exiger des poursuites contre ceux qui seraient responsables [d’avoir prétendument « exécuté » un malade mental palestinien]. C’est le comble de l’hypocrisie, » a déclaré la famille de Mengistu dans un communiqué.

Il n’y a eu aucune information sur l’état de Mengistu depuis sa disparition.

Plus tôt samedi, le Hamas, qui gouverne la bande de Gaza depuis un coup d’Etat sanglant en 2007, dans lequel il avait évincé le parti Fatah du président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a exigé que le Caire enquête sur l’incident de vendredi soir dans lequel un Palestinien a été tué, a rapporté Reuters.

« Il s’agit clairement d’une exécution de sang-froid, commise en plein jour, » a dit un porte-parole de ministère de l’Intérieur de Gaza. Selon Reuters, l’homme marchait à gué dans la Méditerranée depuis Gaza et a passé la clôture de fil en territoire égyptien, quand il a été abattu par des soldats se tenant dans une tour de guet à proximité.

Une vidéo de l’incident allégué diffusée par la chaîne Al Jazeera montre un homme nu marchant dans l’eau peu profonde quand il est touché par des tirs que quelqu’un hors de l’écran a tirés.

L’homme tombe dans l’eau, puis quelqu’un sur la plage crie et fait signe aux forces de sécurité dans la tour de guet à proximité d’où les tirs ont apparemment été tirés, de cesser le feu. Le corps de l’homme s’échoue alors sur le rivage.

Le ministère égyptien de l’Intérieur n’a fait aucun commentaire, a indiqué Reuters.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...