La famille Goldin menace de poursuites légales pour obtenir le retour du corps de son fils
Rechercher

La famille Goldin menace de poursuites légales pour obtenir le retour du corps de son fils

Dans une lettre adressée au Premier ministre et au ministre de la Défense, les avocats de la famille du soldat affirment que le gouvernement doit faire pression sur le Hamas et mener à terme ses décisions

Leah, à gauche, et Simcha Goldin, parents de feu le soldat israélien Hadar Goldin lors d'une rencontre de commission de la Knesset le 1er février 2017 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Leah, à gauche, et Simcha Goldin, parents de feu le soldat israélien Hadar Goldin lors d'une rencontre de commission de la Knesset le 1er février 2017 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La famille d’un soldat israélien mort au combat, et dont le corps se trouve entre les mains du Hamas, a appelé le gouvernement à augmenter la pression sur le groupe terroriste pour l’obliger à restituer le corps de son fils, menaçant de se tourner vers la Haute cour de Justice si le gouvernement devait échouer dans cette entreprise.

Dans une lettre adressée au Premier ministre Benjamin Netanyahu et au ministre de la Défense Avigdor Liberman, la famille Goldin a accusé le gouvernement de ne pas mener à terme un certain nombre de décisions prises pour faire pression sur le Hamas, comme la limitation des visites familiales des détenus du groupe terroriste.

« Même si ces décisions ont été prises il y a quelques mois, d’après les informations reçues par nos clients, en pratique, rien n’a été fait à ce sujet, et les décisions sont restées lettres mortes », ont expliqué les avocats de la famille.

Les avocats ont précisé que la famille attend du gouvernement qu’il passe à l’action « pour obtenir le retour des soldats tués au combat dans leur patrie et dans leur tombeau en Israël. »

Le corps de Hadar Goldin, ainsi que celui d’un autre soldat de l’armée israélienne, Oron Shaul, sont détenus par le Hamas depuis que les deux jeunes militaires ont été tués dans la bande de Gaza pendant l’opération Bordure protectrice de l’été 2014. Le groupe terroriste détiendrait également trois citoyens israéliens, Avraham Abera Mengistu, Hisham al-Sayed et Juma Ibrahim Abu Anima, qui seraient tous entrés de leur plein gré dans la bande de Gaza.

Les soldats israéliens Oron Shaul (à gauche) et Hadar Goldin (Crédit : Flash90)
Les soldats israéliens Oron Shaul (à gauche) et Hadar Goldin (Crédit : Flash90)

Les avocats ont fait savoir qu’ils se tourneraient vers la Haute cour de Justice s’ils ne recevaient pas de réponse rapidement.

« Si nous n’obtenons pas une réponse satisfaisante à notre lettre sous dix jours, nous recommanderons à nos clients de se tourner vers la Haute cour de Justice. »

En réponse, le bureau du Premier ministre a indiqué dans un communiqué que Netanyahu a fait en sorte de tenir au courant la famille Goldin des actions entreprises pour la restitution du corps de leur fils.

« Le Premier ministre et ses représentants sur cette affaire travaillent constamment […] pour mener à bien le rapatriement des deux garçons », a fait savoir le bureau.

Le bureau de Liberman a également déclaré que le ministre de la Défense œuvre sans relâche à assurer le retour du corps de Goldin.

« Le ministre suit intensément le travail livré par les équipes chargées de l’affaire, et cette dernière est l’une des priorités qui figurent en permanence sur son bureau », a indiqué le bureau de Liberman à la Dixième chaîne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...