La femme soupçonnée dans le dossier Leviev se suicide
Rechercher

La femme soupçonnée dans le dossier Leviev se suicide

La femme avait récemment affronté les enquêteurs dans cette affaire d'escroquerie à la pierre précieuse impliquant plusieurs millions de shekels

La bourse du diamant d'Israël, à Ramat Gan, dans le centre du pays, le 14 janvier 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
La bourse du diamant d'Israël, à Ramat Gan, dans le centre du pays, le 14 janvier 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Une femme qui avait été interrogée dans le cadre d’un trafic présumé impliquant des centaines de millions de shekels de pierres précieuses s’est donnée la mort en sautant mardi soir depuis le bâtiment de la Bourse des diamants, à Ramat Gan.

La femme travaillait chez un célèbre diamantaire, le milliardaire russe Lev Leviev, qui est l’un des principaux suspects dans ce dossier, a fait savoir la chaîne Hadashot.

Au cours des derniers jours, la femme – dont l’identité n’a pas été révélée mais qui serait mère de trois enfants – avait répondu aux questions des enquêteurs, a fait savoir le reportage.

L’entreprise LLD Company de Leviev a confirmé dans une déclaration que la femme était une employée et a promis de protéger les droits des personnes interrogées par la police.

« C’est avec un grand choc et un grand regret que nous avons appris la nouvelle de la perte terrible d’une employée de notre compagnie », a fait savoir LLD. « Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir afin d’aider dans l’enquête sur ce décès, dans le but de mettre un terme au piège qui est ainsi tendu aux personnes faisant l’objet d’une enquête – phénomène grave – et aux dommages irréversibles causés par l’unique recherche des gros titres ».

Selon la chaîne Hadashot, la femme était comptable et avait subi des pressions pendant l’enquête.

La police a fait savoir dans un communiqué qu’elle agissait avec la « sensibilité nécessaire ».

« Nous regrettons les résultats tragiques de l’événement qui a eu lieu à Ramat Gan. La police israélienne agit constamment avec la sensibilité nécessaire et tout en respectant strictement la dignité et les droits des suspects et des personnes interrogées, en plus des actions d’investigation nécessaires pour amener les auteurs de délits devant la justice ».

Les forces de l’ordre ont ajouté que par respect de la vie privée des individus, elles ne commentent pas habituellement les procédures d’une enquête en cours. Elles ont toutefois apporté une réponse aux accusations qui avaient été lancées dans le dossier concernant des violations des droits des suspects.

« En raison de ce qui a été publié par l’entreprise impliquée dans l’enquête, il nous semble adapté de noter que les détails présentés contiennent des inexactitudes matérielles », a écrit la police.

Le millionnaire russe Lev Leviev participe au Chabad et à de nombreuses causes juives mizrahi (Crédit : Abir Sultan/Flash90)

Le fils et le frère de Leviev ont été arrêtés en lien avec l’opération de trafic. Leviev lui-même serait recherché par les autorités pour un interrogatoire dans cette affaire – qui a été rendue public au début du mois – mais il refuse de revenir en Israël depuis la Russie, selon des informations.

Zevulun et Moshe Leviev figurent parmi les six suspects détenus pour le trafic présumé. Les deux hommes ont exploité une entreprise de diamants appartenant à Lev Leviev et les quatre autres suspects occupaient de hauts-postes dans l’entreprise. La détention des six individus a été prolongée de manière répétée par la cour des magistrats de Rishon Lezion.

L’entreprise de Leviev embauchait des transporteurs qui enveloppaient des diamants dans des préservatifs puis les inséraient dans leurs corps, a fait savoir le site d’information en hébreu Ynet la semaine dernière, citant des détails de l’affaire. Ils se présentaient comme des hommes d’affaires, élégamment vêtus, et passaient les contrôles douaniers sans faire naître de soupçons.

Les diamants – d’une valeur d’environ 300 millions de shekels – étaient alors illégalement vendus en Israël, sans revenu d’impôt. Ils étaient également transportés clandestinement vers d’autres pays, selon l’enquête.

La police et les autorités fiscales pensent que Leviev a joué un rôle dans ce trafic, selon un reportage publié par le site Walla, la semaine dernière, qui n’a pas spécifié la nature exacte de ces soupçons. La police et les procureurs n’ont pas encore décidé s’ils allaient demander l’extradition de Leviev à la Russie ou simplement l’autorisation de mener l’enquête sur le sol russe.

Plus d’arrestations en Israël et à l’étranger sont attendues, selon les autorités.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...