La firme israélienne Elbit décroche un contrat avec l’armée de l’Air américaine
Rechercher

La firme israélienne Elbit décroche un contrat avec l’armée de l’Air américaine

La filiale américaine de l'entreprise de défense fournira un système de détection de missiles aux F-16 de l'aviation militaire américaine pendant les 10 prochaines années

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Un F-16 de la Garde nationale américaine lors d'un exercice à Oklahoma, le 26 février 2020. (US Air National Guard / Master Sgt. C.T. Michael)
Un F-16 de la Garde nationale américaine lors d'un exercice à Oklahoma, le 26 février 2020. (US Air National Guard / Master Sgt. C.T. Michael)

Lundi, l’entreprise israélienne de défense Elbit a fait savoir que sa filiale américaine, Elbit America, avait décroché un contrat juteux avec l’armée de l’Air américaine pouvant aller jusqu’à 471 millions de dollars (près de 420 millions d’euros).

L’entreprise livrera un système avertissant de tout missile approchant pour les avions F-16 appartenant à la Garde nationale de l’armée de l’Air et au commandement de la Réserve de l’armée de l’Air.

Ces équipements seront produits à Fort Worth au Texas, où la filiale américaine d’Elbit est basée, sur une période de 10 ans. Le contrat est plafonné à 471,1 millions de dollars. Le première commande est évaluée à 17 millions de dollars, a indiqué le Pentagone.

Ni Elbit ni le Pentagone n’ont identifié spécifiquement le système, seulement décrit comme un système infrarouge d’alerte aux missiles basé sur pylône.

Les Systèmes d’alerte aéroporté passif (PAWS) d’Elbit peuvent être adaptés aux F-16 et configurés pour des pylônes d’avion. Le système, testé au combat, permet la détection et le suivi des menaces à 360 degrés et gère automatiquement les contre-mesures, a expliqué Elbit. L’armée israélienne vole notamment avec des F-16 produits aux États-Unis.

Elbit a annoncé plusieurs contrats d’une valeur dépassant le milliard de dollars depuis le début 2020. L’entreprise est cotée au Nasqad et à la bourse de Tel Aviv sous le nom ESLT.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...