Rechercher

La firme israélienne Gauzy de « verre intelligent » achète une compagnie française

Cette société de Tel Aviv a levé 60 millions de dollars lors d'une nouvelle série de financement pour brancher ses activités sur les systèmes d'éclairage et de protection solaire

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

La technologie de "verre intelligent" de Gauzy peut contrôler la transparence d'une fenêtre à la lumière. (Autorisation)
La technologie de "verre intelligent" de Gauzy peut contrôler la transparence d'une fenêtre à la lumière. (Autorisation)

Le fournisseur israélien de « verre intelligent » Gauzy a annoncé mardi avoir acheté une compagnie française. Objectif : dynamiser ses offres et devenir une firme capable de mettre sur le marché des solutions de pointe et globales en termes de technologie de contrôle des éclairages et de systèmes de protection solaire.

Les dispositions de l’accord d’acquisition de Vision Systems, dont le siège se situe en France – un fournisseur de premier niveau qui développe des solutions de protection solaire pour l’aéronautique, pour les transports terrestres et pour l’industrie marine – n’ont pas été dévoilées. Mais Gauzy a simultanément annoncé avoir soulevé 60 millions de dollars dans une série D de financement avec des investisseurs existants comme Ibex, Olive Tree VC, Blue Red Partners, la firme de capital-risque russe privée Waarde Capital et Avery Dennison, fabricant multinational de solutions d’emballage. Parmi les nouveaux investisseurs qui ont par ailleurs pris part à cette levée de fonds, figurent la firme de capital-risque américaine Walleye Capital, la compagnie indienne 3A Capital et la société allemande Davidson Capital.

L’entreprise Gauzy a été fondée en 2009 par Eyal Peso, son actuel directeur-général, et par Adrian Loffer, son principal responsable des technologies. Elle a développé des panneaux de verre à cristaux liquides – des « verres intelligents » – qui sont utilisés dans une grande variété d’industries et notamment dans l’industrie automobile, dans l’électronique et dans la fabrication des appareils ménagers et solaires.

Ses produits LCG (light control glass) introduisent la haute technologie dans le verre, dans les pellicules et autres, ce qui permet un certain nombre d’applications – notamment contrôler la transparence des fenêtres, changer l’aspect des fenêtres qui passent de claires et transparentes à dépolies grâce à l’activation d’un seul bouton, et créer des « volets » optiques sur les fenêtres à des fins de confidentialité ou d’occultation de la lumière.

Le nouveau modèle d’exposition BMWi Vision incorpore des technologies de verre intelligent dans les systèmes d’éclairage développés par la compagnie israélienne Gauzy. (Autorisation)

Gauzy travaille avec un certain nombre de fabricants automobiles dans le monde, notamment aux côtés de Daimler, pour intégrer ses technologies dans leurs véhicules. L’entreprise a conclu des partenariats avec BMW, LG, le fournisseur automobile Brose, avec Vision Systems, Texas Instruments et d’autres compagnies, travaillant sur une vaste gamme de produits liés à la lumière, l’éclairage et à la protection solaire, avait confié, dans le passé, Peso au Times of Israel.

Avec l’acquisition de Vision Systems, Gauzy explique pouvoir pénétrer dans l’industrie des systèmes ADAS [aide à la conduite avancée], tirant parti des solutions de l’entreprise française SafetyTech – qui offre des analyses d’images par caméra et des systèmes de contrôle et qui propose également des créations personnalisées d’éléments de contrôle de la lumière et de protection solaire. Des solutions qui sont développées à la fois pour les véhicules privés, publics et industriels.

Gauzy note que les technologies de contrôle des lumières peuvent être utilisées dans les systèmes ADAS « pour réduire les obstructions visuelles, comme les éblouissements sur la route, pour créer une barrière de sécurité avec l’isolement instantané et à la demande des chauffeurs de transport public s’il y a une menace perçue, ou pour travailler sur la mise en place d’écrans transparents interchangeables à haut contraste qui peuvent communiquer des messages de sûreté à l’environnement ».

C’est Vision Systems qui domine le marché mondial en termes de solutions de protection solaire dans les cockpits et les deux entreprises combinées s’attaqueront à des industries essentielles, notamment à l’aviation privée et commerciale, à la marine, offrant des solutions aux tramways, aux bus, aux autocars et aux caravanes, a indiqué l’entreprise.

« Une motivation qui a été au cœur de cette acquisition stratégique est la diversification, ce qui se remarque très précisément dans l’élargissement des activités de Gauzy dans les systèmes ADAS et APAS [aide aux passagers avancée] », commente Peso. « Cette nouvelle mise en avant des solutions ADAS et APAS pour y incorporer les technologies LCG à partir d’une approche basée sur le système, revient à répondre à une demande croissante de solutions focalisées sur la sûreté dans l’industrie du transport ».

Les cofondateurs de Gauzy Eyal Peso, à droite, et Adrian Loffer. (Crédit : Libby Green)

Le directeur-général de Vision Systems, Carl Putman, a indiqué que cette acquisition « permet à un groupe international spécialisé dans des solutions qui renforcent la sécurité dans les domaines du transport et de l’architecture de voir le jour ».

Une stratégie rendue possible grâce aux efforts innovants livrés par les deux firmes, ces dernières années, et grâce aussi à une gestion visionnaire et à une approche stratégique en matière de marketing.

De plus, un savoir-faire exceptionnel dans le domaine des nanomatériaux, combiné à une expertise de haut-niveau dans l’intégration de l’électronique et de composants dans des systèmes complets, permettront le développement « de toute une gamme de produits personnalisés qui seront les meilleurs du marché. »

Gauzy emploie près de 500 personnes dans 14 bureaux dans le monde. Les revenus déclarés par l’entreprise, pendant l’année fiscale 2021, se sont élevés à 50 millions de dollars.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...