Rechercher

La foire annuelle d’art et artisanat de Jérusalem débutera à la mi-août

Organisée sous les murs de la Vieille Ville, Hutzot Hayotzer associe artisanat et concerts d’artistes israéliens

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

La foule se presse au festival annuel d’art et artisanat Hutzot HaYotzer, près des murs de la Vieille Ville de Jérusalem, le 22 août 2016 (Crédit : Shlomi Cohen / Flash90)
La foule se presse au festival annuel d’art et artisanat Hutzot HaYotzer, près des murs de la Vieille Ville de Jérusalem, le 22 août 2016 (Crédit : Shlomi Cohen / Flash90)

La 46eme édition du traditionnel festival d’art, artisanat et musique de Jérusalem, Hutzot Hayotzer, se tiendra du 15 au 27 août prochain.

Les stands, ateliers et spectacles nocturnes se tiendront dans le parc Mitchell et la Piscine du Sultan, tandis que des espaces ouverts et un lieu de spectacle seront installés sous les murs de la Vieille Ville.

Le festival ouvrira ses portes chaque soir à 18 heures, avec au programme des spectacles de musique israélienne, chanteurs et stars de la pop.

Des stands d’art et artisanat seront mis en place par des artistes locaux et internationaux, ainsi que des ateliers d’art, du théâtre de rue animé par une compagnie de cirque et des stands de restauration.

Les concerts quotidiens permettront au public d’écouter des artistes israéliens tels que Sarit Haddad et Kobi Peretz (le 15 août), Aviv Geffen avec Natasha’s Friends (le 18 août), Noga Erez (le 23 août) et Danny Sanderson (le 24 août).

Tous les détails relatifs aux concerts sont accessibles sur le site internet de Hutzot Hayotzer.

La vente des billets est ouverte en ligne. Il est possible d’acheter un billet valable pour l’entrée à la foire de l’artisanat et le spectacle en soirée (120 shekels pour un adulte), ou un billet valable uniquement pour l’entrée à la foire de l’artisanat (30 shekels pour un adulte).

Les détenteurs de la carte Yerushalmi bénéficient d’un tarif préférentiel sur les entrées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...