La France est la plus grande source d’alyah pour la 2e année consécutive
Rechercher

La France est la plus grande source d’alyah pour la 2e année consécutive

L’alyah française a augmenté pour plusieurs raisons, y compris la peur d’attaques antisémites dans la communauté

De jeunes Juifs français qui viennent de faire leur alyah. Illustration. (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)
De jeunes Juifs français qui viennent de faire leur alyah. Illustration. (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)

Pour la deuxième année consécutive, la France est le plus grand ‘fournisseur’ d’immigrants juifs en Israël avec un total record de 7 328 nouveaux arrivants en 2015.

Le nombre de citoyens français qui a immigré en Israël sous la loi du retour des juifs, ou ont fait l’alyah, entre le 1er janvier et le 1er décembre a augmenté de 10 % par rapport au 6 661 juifs qui sont venus à la même période l’année dernière, selon les chiffres de l’agence juive pour Israël obtenus mardi par JTA.

Pour toute l’année 2014, un total de 7 238 olim sont venus de France.

Le total de l’année dernière, qui était le plus haut depuis la création de l’Etat d’Israël en 1948, a été dépassé le mois dernier avec l’arrivée de 468 juifs français.

Selon l’Agence juive, l’alyah française a augmenté pour plusieurs raisons, y compris la peur d’attaques antisémites dans la communauté, la stagnation économique en France et l’attachement de ses membres à Israël.

« Cette augmentation devrait continuer dans un futur proche », a estimé le porte-parole de l’Agence Avi Mayer.

Selon lui, « la montée du sentiment d’insécurité physique et l’incertitude sur le plan économique » sont les principales raisons de cette émigration.

Les juifs de France ont notamment « le sentiment qu’Israël leur offrira les chances (de construire) un meilleur avenir », poursuit-il.

L’augmentation la plus spectaculaire d’alyah cette année vient de la Russie, qui a fourni plus de 6 000 olim dans les 11 premiers mois de 2015 – soit 44 % de plus par rapport aux 4 458 qui sont venus l’année dernière sur la même période. Au total, un peu plus de 5 000 personnes sont venues de Russie l’année dernière.

L’alyah russe a augmenté suite à la crise financière de l’année dernière qui a réduit de moitié la valeur du rouble face au dollar et aux craintes persistantes des juifs russes sur la montée du nationalisme et de pratiques non démocratiques, selon le président de l’agence juive, Natan Sharansky.

L’alyah d’Ukraine, qui a aussi souffert de la récession financière à la suite de la révolution sanglante l’année dernière et de la sécession de deux enclaves pro-russes à l’est, a augmenté à 6 848 personnes cette année, comparées à 6 149 qui sont venues dans tout 2014.

Les Etats-Unis ont fourni 2 730 olim à Israël cette année, comparées à 2 940 pendant la même période l’année dernière.

Israël encourage les juifs à émigrer en Israël. Plus de trois millions l’ont fait depuis la création de l’Etat hébreu en 1948.

AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...