La France remet sa plus haute distinction au directeur du musée d’Auschwitz
Rechercher

La France remet sa plus haute distinction au directeur du musée d’Auschwitz

Alors que le nombre de survivants ne cesse de baisser, Piotr Cywinski a été salué pour une vie consacrée à préserver l'histoire de la Shoah contre le fléau du "vide intellectuel"

Piotr Cywinski, directeur du musée de l'ancien camp de la mort nazi d'Auschwitz-Birkenau, ferme la porte du baraquement numéro 10 préservé tel quel depuis les atrocités nazies, à  Oswiecim, en Pologne, le 11 janvier 2017 (Crédit : AP Photo/Czarek Sokolowski)  )
Piotr Cywinski, directeur du musée de l'ancien camp de la mort nazi d'Auschwitz-Birkenau, ferme la porte du baraquement numéro 10 préservé tel quel depuis les atrocités nazies, à Oswiecim, en Pologne, le 11 janvier 2017 (Crédit : AP Photo/Czarek Sokolowski) )

VARSOVIE, Pologne (JTA) — Le directeur du musée d’Auschwitz, Piotr Cywinski, a reçu l’ordre national de la Légion d’honneur, la plus haute décoration remise par l’Etat français.

Présentant la distinction à l’ambassade de Varsovie jeudi, l’ambassadeur français en Pologne, Pierre Lévy, a expliqué que Cywinski était « un humaniste dont la voix compte en France ».

« Les derniers survivants nous quittent. Votre mission deviendra de plus en plus difficile. Alors que l’histoire s’efface lentement, l’oubli, l’ignorance, l’indifférence ou le négationnisme peuvent prendre le dessus. Ne laissons jamais ce vide intellectuel, dans lequel le mal se dissimule, apparaître », a-t-il déclaré.

Lévy a également déclaré que la République française s’identifiait pleinement à l’engagement pris par Cywinski de combattre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie.

Dans un courrier lu à la cérémonie, le vice-ministre polonais à la Culture et au patrimoine national Jaroslaw Sellin a écrit que Cywinski n’avait pas seulement donné la possibilité à deux millions de personnes par an de visiter le musée, mais qu’il avait également créé un endroit « considéré comme un modèle par les experts internationaux, avec les normes les plus élevées de préservation de la mémoire, incarnant les principes de l’authenticité tout en parvenant à assurer l’intégrité des artefacts et des collections d’archives ».

Le musée d’Auschwitz a été visité en 2018 par plus de 69 000 citoyens français.

A LIRE : 2,152 millions de visiteurs du monde au musée d’Auschwitz en 2018 – record

La France est partenaire de la fondation d’Auschwitz-Birkenau, dont l’objectif est de préserver l’authenticité des vestiges de l’ancien camp. La France a donné presque 5,7 millions de dollars pour contribuer à cette initiative.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...