La Haute cour confirme la fermeture du mont du Temple à Yom Yeroushalayim
Rechercher

La Haute cour confirme la fermeture du mont du Temple à Yom Yeroushalayim

Yom Yeroushalayim, qui tombe le 1er juin, coïncidera avec la fin du ramadan, période durant laquelle l'accès au mont du Temple est toujours reversé aux visiteurs musulmans

Des milliers de manifestants juifs agitent les drapeaux israéliens alors qu'ils célèbrent Yom Yeroushalayim (la Journée de Jérusalem) en dansant devant la Porte de Damas en direction du mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 13 mai 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)
Des milliers de manifestants juifs agitent les drapeaux israéliens alors qu'ils célèbrent Yom Yeroushalayim (la Journée de Jérusalem) en dansant devant la Porte de Damas en direction du mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 13 mai 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)

La Haute cour de Justice a rejeté jeudi une requête contre la fermeture du mont du Temple aux visiteurs juifs lors de Yom Yeroushalayim, qui marque la capture du lieu saint et de Jérusalem Est lors de la guerre des Six jours de 1967.

Cette année, Yom Yeroushalayim, qui tombe le samedi 1er juin, coïncidera avec la fin du ramadan, période durant laquelle l’accès au mont du Temple est toujours reversé aux visiteurs musulmans.

La dernière fois que le mont du Temple a été fermé aux Juifs pendant Yom Yeroushalayim remonte à 1988, alors que cette journée coïncidait également avec la fin du ramadan.

Chaque année, des dizaines de milliers d’Israéliens marquent l’anniversaire de la réunification de Jérusalem en défilant dans la Vieille Ville de Jérusalem, une journée régulièrement marquée par des affrontements avec les résidents palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...