La Knesset approuve la hausse de l’amende pour défaut du port du masque
Rechercher

La Knesset approuve la hausse de l’amende pour défaut du port du masque

Les inspecteurs municipaux, les inspecteurs de l'autorité chargée de la nature et des parcs et les employés des administrations locales peuvent désormais verbaliser

Des policiers patrouillent dans le quartier ultra-orthodoxe de Mea Shearim à Jérusalem, le 5 juillet 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)
Des policiers patrouillent dans le quartier ultra-orthodoxe de Mea Shearim à Jérusalem, le 5 juillet 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Lundi, la Knesset a approuvé un projet de loi augmentant l’amende pour les personnes ne portant pas de masque dans les lieux publics, comme l’exigent les mesures du ministère de la Santé pour freiner la propagation du coronavirus.

Selon les termes du projet de loi, l’amende est plus que doublée, passant de 200 shekels (51 euros) à 500 shekels (128 euros).

La mesure a été adoptée en deuxième et troisième lecture en séance plénière.

La loi stipule également que des amendes peuvent être infligées par les inspecteurs municipaux, les inspecteurs de l’Autorité israélienne des parcs et de la nature et les employés des autorités locales.

Des agents de la police des frontières contrôlent l’adhésion aux mesures d’urgence à Jérusalem, le 6 juillet 2020 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La police a récemment renforcé l’application de la loi sur le port du masque, en verbalisant des milliers de contrevenants, car le nombre de cas de virus n’a cessé d’augmenter.

Plus tôt dans la journée de lundi, la police a suscité l’indignation après la diffusion d’une vidéo montrant des agents de Jérusalem arrêter une jeune fille ultra-orthodoxe qui ne portait pas son masque correctement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...