Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

La Knesset étant en congé malgré la guerre, le présentéisme devient une arme politique

Malgré les échanges de récriminations sur l'assiduité, le député Evgeny Sova affirme que "dans la pratique, il n'y a pas tant de vacances que cela", notant que des réunions de commissions sont maintenues pendant les vacances législatives

La salle de réunion de la Knesset en 2011 (Crédit: Miriam Alster/Flash90)
La salle de réunion de la Knesset en 2011 (Crédit: Miriam Alster/Flash90)

Sur fond de manifestations de masse et d’opposition politique féroce, la Knesset a suspendu ses travaux dimanche, accordant aux législateurs six semaines de congé, en pleine guerre sur deux fronts et dans un contexte de crise de la coalition.

Mais si législature n’est techniquement plus en activité, de nombreuses commissions se réunissent tout de même. Et les présences et les absences de chacun sont devenues un outil permettant à chaque membre de la coalition et de l’opposition de marquer des points.

S’exprimant à la fin de la session d’hiver jeudi dernier, plusieurs législateurs ont critiqué la décision d’interrompre l’activité législative pendant la guerre ont déclaré au Times of Israel qu’ils avaient l’intention de rester présents pendant les congés parlementaires.

« Nous ne partons pas en vacances », a déclaré la députée Pnina Tamano-Shata, présidente de la commission du statut de la femme et de l’égalité des genres. « J’ai déjà des auditions la semaine prochaine. »

Evgeny Sova, député de Yisrael Beytenu, a déclaré qu’il était regrettable que la commission parlementaire de la Knesset ait voté en faveur de cette pause, « mais qu’en pratique, il n’y avait pas tant de vacances que cela, car la semaine prochaine, nous aurons au moins trois jours de travail parlementaire à la Knesset. »

Les discussions et les votes du plénum peuvent encore avoir lieu pendant les vacances sur des questions urgentes dans le cadre de sessions spécialement convoquées.

Evgeny Sova, membre de Yisrael Beytenu, lors d’une soirée dans la ville côtière d’Ashkelon, le 19 février 2019. (Crédit: Hadas Parush/Flash90)

Arguant qu’il n’était « ni raisonnable ni logique » que les législateurs prennent des congés alors que 134 Israéliens sont retenus en otage à Gaza et que les roquettes du Hezbollah pleuvent sur le nord du pays, le parti Yisrael Beytenu d’Avigdor Liberman, membre de l’opposition, a fait pression pour permettre aux députés de poursuivre leurs activités législatives et de supervision pendant les vacances, qui s’étendent du 7 avril au 19 mai.

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées devant la Knesset la semaine dernière pour exiger que tant que les otages et les soldats israéliens ne bénéficieront pas d’une pause, les législateurs n’en bénéficieront pas non plus.

Interrogé sur la manière dont le parti envisage de fonctionner pendant les vacances, un porte-parole de Yisrael Beytenu a déclaré que son parti n’avait pas renoncé à organiser des sessions plénières, indiquant qu’il recueillait actuellement les signatures des députés afin d’imposer « une discussion urgente au sein du plénum de la Knesset sur la question de la politique de sécurité d’Israël face à la menace iranienne ».

Cette rhétorique a suscité le mépris de certains membres de la coalition, le député Simcha Rothman, chef de la commission de la Constitution, de la Loi et de la Justice, qualifiant de fallacieuse l’idée de travailler pendant la pause.

« Il y a ceux qui clament qu’ils ne prennent pas de pause, et il y a ceux qui ne prennent effectivement pas de pause », a tweeté Rothman, affirmant que les membres de son parti de droite radicale, le parti HaTzionout HaDatit, étaient parmi les « plus actifs » à la Knesset.

Rothman faisait référence à une série de tweets de députés de Yesh Atid dans lesquels ils ont posté des photos de panneaux sur les portes de leurs bureaux déclarant qu’ils travailleraient pendant les congés parlementaires.

« Pendant une guerre, lorsque les combattants n’ont pas de répit, nous serons aussi là », a écrit le député Ron Katz dans un tweet typique de la rhétorique du parti.

La position de Yesh Atid a également été critiquée par la députée du Likud Keti Shitrit – l’une des députées les moins présentes – qui a tourné une vidéo d’elle-même frappant aux portes des législateurs de Yesh Atid, vraisemblablement pour montrer qu’ils n’étaient pas présents.

Selon la résolution adoptée par la commission parlementaire de la Knesset le mois dernier, les commissions seront autorisées à se réunir quatre fois chacune pendant les vacances, tandis que la commission des Affaires étrangères et de la défense n’aura aucune limite à ses activités.

Au cours des quatre derniers jours, les législateurs ont assisté à de multiples auditions organisées par plusieurs commissions différentes, y compris une discussion préliminaire pour préparer la première lecture d’un projet de loi visant à interdire à l’UNRWA d’opérer sur le territoire israélien.

Yesh Atid, dont le président Yair Lapid est parti en voyage à Washington au cours du week-end, s’est vanté de la participation de ses députés dans un fil Twitter en anglais jeudi.

« Les vacances de la Knesset ? Peut-être pour la coalition. Mais pas pour Yesh Atid », a déclaré le journal, notant que plusieurs de ses législateurs avaient assisté à des sessions de la commission de la Knesset sur le statut des femmes et de la commission des Affaires étrangères et de la Défense, tout en s’engageant dans d’autres activités liées au travail.

Cependant, quelle que soit l’orientation politique, la fréquentation des députés à la Knesset a chuté depuis le début des vacances, avec seulement 21 législateurs physiquement présents dans le bâtiment mercredi après-midi – sept d’entre eux appartenant à l’opposition et 14 à la coalition – ce qui donne à chaque camp des munitions pour attaquer l’autre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.