La Lituanie rédige un projet de loi exonérant la nation des crimes de la Shoah
Rechercher

La Lituanie rédige un projet de loi exonérant la nation des crimes de la Shoah

Pour le Centre Simon Wiesenthal, le projet de loi est "l'étape finale de la tentative de blanchir la participation des Lituaniens dans le meurtre des Juifs du pays par les nazis"

Des familles en deuil participent à une "Marche des vivants" symbolique au mémorial de Paneriai, en mémoire des Juifs lituaniens tués par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, à Vilnius, en Lituanie, le 26 avril 2017. (AP Photo/Mindaugas Kulbis)
Des familles en deuil participent à une "Marche des vivants" symbolique au mémorial de Paneriai, en mémoire des Juifs lituaniens tués par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, à Vilnius, en Lituanie, le 26 avril 2017. (AP Photo/Mindaugas Kulbis)

JTA – Une commission du Parlement lituanien est en train de rédiger un projet de loi déclarant que ni la nation balte ni ses dirigeants n’ont participé à la Shoah, a déclaré un législateur travaillant sur le projet de loi.

Arūnas Gumuliauskas, président de la Freedom Fights and State Historical Memory Commission au Seimas [le parlement de la République de Lituanie], a fait cette déclaration lors d’une conférence le mois dernier, a rapporté le site d’information 15min.lt le 28 décembre.

Le directeur du Centre Simon Wiesenthal pour l’Europe de l’Est, Efraim Zuroff, a protesté contre la législation prévue, la qualifiant de « scandale » et « d’étape finale d’une longue tentative pour blanchir la complicité massive des Lituaniens » dans le meurtre de plus de 95 % des quelque 250 000 Juifs qui vivaient en Lituanie lorsque les nazis ont envahi le pays en 1941.

Le projet de loi a pour intitulé « L’Etat lituanien, qui a été occupé de 1940 à 1990, n’a pas participé à la Shoah », selon M. Gumuliauskas. Il est membre du parti de l’Union lituanienne agraire et des verts du Premier ministre Saulius Skvernelis.

« L’Etat lituanien n’a pas participé à la Shoah parce qu’il était occupé, tout comme la nation lituanienne ne pouvait pas participer à la Shoah parce qu’elle était asservie », a déclaré M. Gumuliauskas lors de la conférence. « Mais des représentants individuels sont évidemment impliqués et c’est à la cour de juger. »

Le US Holocaust Memorial Museum a une vision différente de la Shoah en Lituanie.

« Les Lituaniens ont mené de violentes émeutes contre les Juifs », y est-il écrit. « En juin et juillet 1941, des détachements d’Einsatzgruppen allemands, avec des auxiliaires lituaniens, commencèrent à assassiner les Juifs de Lituanie. »

Zuroff a dit espérer que « le bon sens prévaudra et que la loi sera abandonnée. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...