La Maison Blanche dément avoir offert 5 Mds de $ à Abbas pour négocier
Rechercher

La Maison Blanche dément avoir offert 5 Mds de $ à Abbas pour négocier

Jason Greenblatt, l’envoyé spécial pour la paix au Moyen-Orient, dément les informations publiées par Globes comme étant un "mythe" et une "idée absurde"

Eric Cortellessa couvre la politique américaine pour le Times of Israël

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, à gauche, et le président américain Donald Trump au Palace Hotel de New York, le 20 septembre 2017. (Crédit : Brendan Smialowski/AFP)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, à gauche, et le président américain Donald Trump au Palace Hotel de New York, le 20 septembre 2017. (Crédit : Brendan Smialowski/AFP)

WASHINGTON — Jeudi, la Maison blanche a fermement démenti un article affirmant que le président américain Donald Trump avait offert au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas 5 milliards de dollars pour participer à des négociations de paix.

Quelques heures plus tôt, le journal israélien Globes avait annoncé que Trump cherchait à faire revenir le dirigeant palestinien à la table des négociations avec une offre de 5 milliards de dollars, et cela après avoir supprimé l’aide américaine aux Palestiniens.

Les Etats-Unis ont récemment coupé les fonds qu’il attribuaient à l’AP, à l’UNRWA et au réseau des hôpitaux de Jérusalem-Est.

Jason Greenblatt, le représentant spécial du président pour la paix du Moyen-Orient, a lui aussi démenti avec force l’article, le qualifiant de « mythe » sur Twitter.

« Quand le plan de paix sera publié, si l’AP est sérieuse au sujet de la paix et veut améliorer le quotidien des Palestiniens, l’AP devrait examiner le plan et s’impliquer dans les négociations, a-t-il dit. C’est une idée absurde de payer 5 milliards de dollars à l’une des parties pour ‘revenir à la table de négociations’. En quoi cela ferait la paix ?? »

L’article du Globes expliquait que des officiels du département d’Etat ont réussi à convaincre Greenblatt et Jared Kushner, le gendre de Trump – chargés de sceller un accord de paix – de donner une carotte à Abbas pour sortir de l’impasse actuelle dans les négociations.

L’article a cité des « sources diplomatiques américaines ».

Au cours des dernières semaines, l’Administration Trump a infligé des coupes budgétaires sévères à plusieurs organisations qui soutiennent les Palestiniens.

Les Etats-Unis ont mis fin aux financements qu’ils allouent à l’Autorité palestinienne et à l’UNRWA, l’agence de l’Organisation des Nations unies responsable des réfugiés palestiniens, et annulé 25 millions de dollars d’aide aux hôpitaux de Jérusalem-Est.

Depuis que Trump a formellement reconnu Jérusalem comme la capitale d’Israël l’année dernière, les Palestiniens ont refusé tous les efforts de Washington pour raviver le processus de paix, déclarant que l’administration avait perdu sa capacité à agir comme un médiateur honnête.

Ces récents événements sont intervenus alors que Greenblatt et Kushner se préparent à dévoiler leur plan de paix attendu depuis longtemps. Ils n’ont pas donné de calendrier pour sa publication.

Mercredi, Greenblatt a prévenu qu’il ne fallait pas croire tous les « informations » de médias sur le plan de paix et sur son contenu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...