La Marche des vivants et Maccabiah lancent une campagne contre l’antisémitisme
Rechercher

La Marche des vivants et Maccabiah lancent une campagne contre l’antisémitisme

À la veille des Jeux olympiques de Tokyo, des médaillés ont pris part à une campagne pour combattre la recrudescence de l'antisémitisme dans le monde

L'athlète olympique israélienne de judo Yael Arad, à droite, célèbre et embrasse son adversaire allemande, Frauke Eickoff, après avoir remporté le match de demi-finale aux Jeux olympiques de Barcelone, le 30juillet 1992. (Crédit : Photo AP) 
L'athlète olympique israélienne de judo Yael Arad, à droite, célèbre et embrasse son adversaire allemande, Frauke Eickoff, après avoir remporté le match de demi-finale aux Jeux olympiques de Barcelone, le 30juillet 1992. (Crédit : Photo AP) 

À la veille des Jeux olympiques de Tokyo, la Marche des vivants, l’Union Mondiale Maccabi et la Maccabiah ont lancé une campagne pour combattre la recrudescence de l’antisémitisme dans le monde, avec la participation de médaillés olympiques.

La campagne porte le slogan « Les athlètes disent non à l’antisémitisme » et met en scène la médaillée d’argent israélienne de judo Yael Arad – qui a remporté la toute première médaille olympique d’Israël en 1992 – et le médaillé de bronze et judoka Arik Zeevi.

« Participer aux Jeux olympiques est un exploit personnel inégalé pour chaque athlète, mais aussi un exploit collectif pour le monde entier, pour nous tous, en tant que société mondiale – une société qui sait s’unir autour d’un dénominateur commun qui célèbre le sport », a déclaré Arad.

« Nous savons comment surmonter les opinions préconçues, la haine et le racisme, et les Jeux olympiques sont une leçon importante sur la façon dont nous devons vivre même après les Jeux olympiques, avec respect et tolérance. »

Affiche de la campagne des athlètes olympiques contre l’antisémitisme. (Autorisation)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...