Une audience d’appel pour Naama Issachar prévue le 12 décembre
Rechercher

Une audience d’appel pour Naama Issachar prévue le 12 décembre

La mère de la voyageuse israélo-américaine incarcérée en Russie a demandé au président russe Vladimir Poutine de gracier sa fille

Des militants appellent à la libération de Naama Issachar, une femme israélienne emprisonnée en Russie pour une affaire liée à la drogue, sur la place Habima à Tel Aviv, le 19 octobre 2019. (Tomer Neuberg / Flash90)
Des militants appellent à la libération de Naama Issachar, une femme israélienne emprisonnée en Russie pour une affaire liée à la drogue, sur la place Habima à Tel Aviv, le 19 octobre 2019. (Tomer Neuberg / Flash90)

JTA — La mère d’une jeune fille israélo-américaine incarcérée en Russie a demandé au président russe Vladimir Poutine de gracier sa fille.

Yaffa Issachar, la mère de Naama, a envoyé une lettre par le biais du Patriarche grec orthodoxe Théophile III de Jérusalem, a rapporté le quotidien israélien Maariv.

Le Patriarche a rencontré la semaine dernière Poutine à Moscou, où il était invité par l’Eglise russe. Il a rencontré Yaffa Issachar à Jérusalem avant son départ pour la Russie, et transmis son message à Poutine.

« Cher Vladimir Vladimirovich ! Moi, Yaffa Issachar, mère de Naama Issachar, en prison depuis sept mois, vous implore avec la douleur du cœur d’une mère de gracier ma fille et de la rendre à sa famille », indique le message, selon Maariv.

Issachar a été condamnée en Russie le mois dernier à 7 ans et demi de prison pour trafic de drogue. Elle a été arrêtée en Russie en avril en possession de 9 grammes de marijuana, retrouvés dans sa valise pendant une escale en Russie, durant un vol en provenance de l’Inde à destination d’Israël, où elle réside depuis le lycée. Elle n’avait pas eu l’intention d’entrer en territoire russe.

En Israël, une possession de neuf grammes reste en dessous de la limite légale pour l’usage personnel. En Russie, la sanction reste légère.

Au début du mois, Israël a extradé le hacker russe Aleksey Burkov vers les Etats-Unis, où il est recherché pour escroquerie.

La Russie avait tenté d’échanger Naama Issachar contre Burkov, mais Israël a refusé.

Plus tard dans la journée de lundi, un tribunal russe a annoncé qu’il se penchera sur la procédure en appel de la voyageuse. L’audience de Naama Issachar aura lieu le 12 décembre, ont fait savoir des informations transmises lundi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...