Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

La mère d’un otage demande à un ministre de Shas de « choisir la vie »

Einav Zangauker appelle les députés à soutenir l'accord visant à ramener les captifs chez eux et a menacé de « vous poursuivre toute ma vie si vous me rendez mon fils dans un cercueil ou dans un sac mortuaire »

Einav Zangauker tenant une pancarte identifiant son fils Matan, 24 ans, l'un des otages capturés par le Hamas dans la bande de Gaza lors de l'assaut du 7 octobre, du toit d'une voiture lors d'une manifestation de parents et de sympathisants d'otages, à Tel Aviv, le 6 mai 2024. (Crédit : Jack Guez/AFP)
Einav Zangauker tenant une pancarte identifiant son fils Matan, 24 ans, l'un des otages capturés par le Hamas dans la bande de Gaza lors de l'assaut du 7 octobre, du toit d'une voiture lors d'une manifestation de parents et de sympathisants d'otages, à Tel Aviv, le 6 mai 2024. (Crédit : Jack Guez/AFP)

La mère de l’un des 120 otages encore retenu en captivité à Gaza a demandé lundi au ministre du Travail Yoav Ben-Tzur, membre du parti ultra-orthodoxe Shas, de « choisir la vie » et de soutenir les mesures visant à ramener les otages enlevés le 7 octobre.

« Vous êtes un ministre qui porte une kippa, un juif croyant. J’attends de vous que vous sanctifiiez la vie », a déclaré Einav Zangauker, mère de Matan Zangauker, otage du Hamas, à Ben-Tzur lors d’une audition de la commission de l’éducation à la Knesset.

« Votre devoir est de sauver ceux qui sont encore en vie et de veiller à ce que ceux qui ont été assassinés soient enterrés afin que leurs familles puissent respecter toutes les lois du deuil », a-t-elle déclaré.

« Le nombre d’otages vivants diminue », a ajouté Einav Zangauker, appelant Ben-Tzur à « transmettre un message aux ministres du gouvernement [pour] qu’ils choisissent la vie ».

« Nous ferons tout pour qu’ils reviennent », a répondu Ben-Tzur.

Hurlant contre le député Nissim Vaturi en marge d’une réunion de la commission des Affaires étrangères et de la défense de la Knesset, Einav Zangauker a menacé de « vous poursuivre toute ma vie si vous me rendez mon fils dans un cercueil ou dans un sac mortuaire ».

« Vous pouvez porter plainte pour menaces », a-t-elle ajouté.

Ce n’est pas la première fois que Mme Zangauker – qui a reçu le prix 2024 Truth to Power du New Israel Fund pour son activisme la semaine dernière – interpelle directement un ministre sur la question des otages.

Le mois dernier, elle a affronté le ministre des Finances, Bezalel Smotrich, à l’extérieur d’une cérémonie organisée dans un cimetière militaire de la ville d’Ofakim, dans le sud du pays, et l’a pressé de cesser de s’opposer à un accord avec le Hamas visant à restituer les personnes détenues à Gaza.

Smotrich et le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir ont tous deux menacé de renverser le gouvernement samedi soir si l’accord de libération des otages et de cessez-le-feu récemment proposé était adopté par le gouvernement.

Depuis que la Knesset a repris ses travaux à la fin du mois de mai, les membres des familles des otages ont recommencé à se manifester au début de nombreuses réunions de commissions.

Ils font pression sur le gouvernement pour qu’il accepte une nouvelle proposition de libération d’otages et de cessez-le-feu.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.