La ministre de la Justice réfléchit à la décriminalisation du cannabis en Israël
Rechercher

La ministre de la Justice réfléchit à la décriminalisation du cannabis en Israël

Certains rapports indiquent que les ministres voteront l'approbation du projet de loi dimanche

Illustration d'une plante de cannabis (Crédit : Kobi Gideon/Flash 90)
Illustration d'une plante de cannabis (Crédit : Kobi Gideon/Flash 90)

Le ministère de la Justice étudie la possibilité de décriminaliser l’usage des drogues douces comme le cannabis en Israël, a déclaré la ministre de la Justice Ayelet Shaked mercredi.

Shaked a déclaré à la radio militaire a déclaré que selon les potentielles lignes directrices qui pourraient être adoptées, ceux qui sont surpris en train de consommer des drogues douces auraient à payer une amende, mais cela ne serait plus considéré comme un acte criminel.

Lorsque l’intervieweur a demandé à Shaked si cela pourrait être la première étape dans la légalisation des drogues douces, la ministre a souligné que « nous parlons de la décriminalisation et non pas de légalisation ».

La raison d’être derrière cette potentielle politique, a déclaré Shaked, est que l’utilisation des drogues douces est trop répandue pour être considérée comme un acte criminel mais en émettant des amendes, cela reste un acte qui est interdit par le gouvernement.

Shaked a déclaré qu’elle a commencé à chercher à changer la politique à l’égard des drogues douces peu après son entrée en fonction l’année dernière et que des travaux importants ont déjà été faits en la matière.

Même si la ministre de la Justice n’est pas entrée dans les détails, le magazine en ligne en hébreu, Cannabis, a déclaré mardi que la commission ministérielle pour la législation votera dimanche un projet de loi visant à décriminaliser la drogue.

Selon l’article, la nouvelle législation décriminalisera la possession de cannabis jusqu’à 15 grammes pour toute personne âgée de plus de 21 ans.

Ceux qui sont pris dans leur maison avec une petite quantité pour usage personnel de cannabis devront payer une amende de 300 shekels et ceux qui sont pris en public seraient condamnés à une amende de 1 500 shekels.

La nouvelle politique ne changerait pas les conséquences pour ceux qui sont pris en train de faire pousser de la drogue dans leurs maisons, ni pour les utilisateurs de moins de 21 ans, selon l’article.

En mars, un projet de loi similaire a été rejeté par la commission ministérielle pour la législation, qui aurait autorisé la possession jusqu’à cinq grammes de cannabis pour usage personnel.

Parmi les pays occidentaux, Israël a l’un des plus hauts taux d’utilisation légale de cannabis par habitant, avec plus de 21 000 personnes autorisées médicalement à utiliser la drogue.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...