Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

La NASA commémore le crash de la navette Columbia qui a fait 7 morts dont Ilan Ramon

La navette spatiale s'est désintégrée lors de son retour sur Terre le 1ᵉʳ février 2003, tuant ses sept membres d’équipage, dont l’Israélien Ilan Ramon

  • De gauche à droite : Bob Cabana, administrateur associé de la NASA ; Sheryl Chaffee, fille de l'astronaute d'Apollo 1 Roger Chaffee ; et Janet Petro, directrice du Centre spatial Kennedy de la NASA, lors d’une cérémonie du jour du souvenir de la NASA, organisée par la Astronauts Memorial Foundation au Centre spatial Kennedy, en Floride, le 26 janvier 2023. (Crédit : Joe Burbank/Orlando Sentinelle via AP)
    De gauche à droite : Bob Cabana, administrateur associé de la NASA ; Sheryl Chaffee, fille de l'astronaute d'Apollo 1 Roger Chaffee ; et Janet Petro, directrice du Centre spatial Kennedy de la NASA, lors d’une cérémonie du jour du souvenir de la NASA, organisée par la Astronauts Memorial Foundation au Centre spatial Kennedy, en Floride, le 26 janvier 2023. (Crédit : Joe Burbank/Orlando Sentinelle via AP)
  • Un drapeau américain, le long du Washington Monument, flotte à mi-hauteur en mémoire des victimes du crash de la navette Columbia, à Washington, le 1er février 2003. (Crédit : Pablo Martinez Monsivais/AP)
    Un drapeau américain, le long du Washington Monument, flotte à mi-hauteur en mémoire des victimes du crash de la navette Columbia, à Washington, le 1er février 2003. (Crédit : Pablo Martinez Monsivais/AP)
  • Cette photo non datée publiée en juin 2003 et fournie par la NASA montre des membres d'équipage de la mission STS-107 à bord de la navette spatiale Columbia. Le 1er février 2003, les sept membres d'équipage sont morts lorsque la navette s'est désintégrée lors de son retour sur Terre, dans l'est du Texas. À partir de la gauche (rangée du bas), portant des chemises rouges (la couleur de leur mission), se trouvent le spécialiste de mission Kalpana Chawla, le commandant Rick D. Husband, le commandant de mission Laurel B. Clark et le spécialiste israélien de charge utile Ilan Ramon. À partir de la gauche (rangée du haut), portant des chemises bleues, se trouvent le spécialiste de mission David M. Brown, le pilote William C. McCool, et le commandant de charge utile Michael P. Anderson. (Crédit : NASA via AP)
    Cette photo non datée publiée en juin 2003 et fournie par la NASA montre des membres d'équipage de la mission STS-107 à bord de la navette spatiale Columbia. Le 1er février 2003, les sept membres d'équipage sont morts lorsque la navette s'est désintégrée lors de son retour sur Terre, dans l'est du Texas. À partir de la gauche (rangée du bas), portant des chemises rouges (la couleur de leur mission), se trouvent le spécialiste de mission Kalpana Chawla, le commandant Rick D. Husband, le commandant de mission Laurel B. Clark et le spécialiste israélien de charge utile Ilan Ramon. À partir de la gauche (rangée du haut), portant des chemises bleues, se trouvent le spécialiste de mission David M. Brown, le pilote William C. McCool, et le commandant de charge utile Michael P. Anderson. (Crédit : NASA via AP)
  • Des débris de la navette spatiale Columbia traversent le ciel du Texas, vus depuis Dallas, le 1er février 2003. (Crédit : Jason Hutchinson/AP)
    Des débris de la navette spatiale Columbia traversent le ciel du Texas, vus depuis Dallas, le 1er février 2003. (Crédit : Jason Hutchinson/AP)
  • Ilan Ramon, premier astronaute israélien. (Crédit : NASA)
    Ilan Ramon, premier astronaute israélien. (Crédit : NASA)

La NASA a commémoré jeudi dernier le 20e anniversaire du crash de la navette spatiale Columbia, à l’occasion du jour du souvenir annuel de la NASA, en mémoire aux astronautes qui ont péri durant leur mission.

Plus de 100 personnes étaient ainsi rassemblées au Centre spatial Kennedy. Elles ont rendu hommage aux sept membres d’équipage de la navette Columbia, morts le 1er février 2003, mais aussi aux 18 autres astronautes tués dans l’exercice de leurs fonctions – soit 25 au total.

Les accidents des navettes Columbia et Challenger (en 1986) représentent à eux seuls plus de la moitié des noms gravés dans le granit noir du Space Mirror Memorial, au Centre spatial Kennedy. La plupart des autres morts sont liées à des accidents survenus lors de tests et d’exercices en avion menés par la NASA.

Aucun proche des victimes de Columbia n’a assisté à la cérémonie de jeudi.

Ilan Ramon, premier astronaute israélien. (Crédit : NASA)

Néanmoins, le rabbin Zvi Konikov, directeur du Chabad of the Space & Treasure Coasts, en Floride, était présent. Lors de son discours, il a expliqué que le premier astronaute israélien, Ilan Ramon, lui avait demandé avant son vol comment observer le Shabbat pendant ses deux semaines en orbite, avec plusieurs couchers de soleil par jour. Le religieux a ensuite fait l’éloge du scientifique et celle de ses collègues astronautes disparus.

Leur équipage a été tué par la désintégration malheureuse de la navette Columbia, alors que celle-ci entrait dans l’atmosphère dans le ciel du Texas. L’incident faisait suite à des dommages subis par la navette pendant le lancement deux semaines plus tôt.

Alors que les astronautes étaient en orbite, certains ingénieurs avaient soupçonné des dommages. Or, les directeurs de la NASA ont préféré limiter les investigations, estimant que, même si des défauts étaient découverts, il serait impossible de les réparer.

La navette Challenger s’est désintégrée dans des circonstances similaires lors de son décollage le 28 janvier 1986, tuant les sept personnes à son bord, dont l’institutrice Christa McAuliffe, première « citoyenne de l’espace ».

Le 27 janvier 1967, l’incendie de la rampe de lancement d’Apollo 1 a coûté la vie à trois astronautes.

Alors que ces trois dates se rapprochent dans le calendrier, la NASA a décidé de réserver le dernier jeudi de chaque mois de janvier pour commémorer ses astronautes morts en mission.

Les centres spatiaux à travers les États-Unis organisent ainsi des évènements – des commémorations comme des conférences, par exemple sur la sécurité des missions. Les drapeaux des centres spatiaux sont aussi mis en berne.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.