La pandémie a ralenti l’alyah de près de 40 %
Rechercher
HERZOG PRÉVOIT UNE VAGUE D'ALIYAH APRÈS LA CRISE COVID-19

La pandémie a ralenti l’alyah de près de 40 %

L’Agence juive annonce qu’environ 20 000 olim seront arrivés d’ici la fin de l’année, plus de la moitié venus de pays de l’ancienne Union soviétique, contre 33 247 l'an dernier

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le président de l'Agence juive Isaac Herzog, au centre, rencontre des enfants qui ont immigré en Israël pendant la pandémie de coronavirus, 28 décembre 2020. (David Salem / Agence juive pour Israël)
Le président de l'Agence juive Isaac Herzog, au centre, rencontre des enfants qui ont immigré en Israël pendant la pandémie de coronavirus, 28 décembre 2020. (David Salem / Agence juive pour Israël)

À la fin du mois de décembre, environ 20 000 nouveaux immigrants seront arrivés en Israël depuis le début de l’année, a annoncé lundi l’Agence juive pour Israël.

Ce nombre est environ 40 % inférieur à celui des 33 247 nouveaux immigrants arrivés en 2019, selon les chiffres du Bureau central des statistiques.

Les migrations internationales ont été grandement affectées par la propagation du virus, car des pays – notamment Israël – ont parfois fermé leurs frontières aux étrangers ou ordonné la mise en quarantaine des voyageurs, afin de maîtriser l’épidémie.

Les immigrants, originaires de 70 pays différents, sont arrivés « malgré une année ravagée par la pandémie mondiale de COVID-19 », a indiqué l’agence dans un communiqué.

Le président de la branche exécutive de l’Agence juive Isaac Herzog s’est voulu optimiste lors de sa rencontre avec des enfants qui ont immigré en Israël pendant la pandémie.

« Une chose merveilleuse nous est arrivée – 20 000 Juifs ont immigré en Israël au cours de cette année de pandémie. Vingt-mille personnes prêtes à tout abandonner, dans une période difficile de troubles mondiaux, pour venir construire une nouvelle vie en Israël », a déclaré Herzog, selon le communiqué.

« Ces olim ont été accueillis par deux semaines d’isolement complet dans un nouveau pays, du jamais vu », a-t-il dit, utilisant le terme hébreu pour désigner les immigrants en Israël.

Anticipant la fin de la crise du coronavirus, Herzog a prédit que « nous assisterons à une grande vague d’immigration du monde entier ».

Bien que le nombre de personnes qui ont immigré ait chuté, il y a eu « une forte augmentation du nombre de personnes intéressées par une installation en Israël », indique le communiqué. Plus de 160 000 demandes d’immigration ont été déposées, et l’Agence a ouvert 41 000 dossiers de demande d’alyah (immigration), soit deux fois plus qu’en 2019. 28 000 dossiers ont été ouverts pour des occidentaux. Chez les jeunes adultes âgés de 18 à 35 ans, il y a eu une augmentation de 41 % des dossiers par rapport à 2019.

Les données de l’Agence ont montré que, de janvier à novembre, 10 200 immigrants sont arrivés de pays de l’ex-Union soviétique. 3 120 autres sont venus d’Europe occidentale – dont 2 200 de France, soit environ le même nombre que l’année précédente.

Il y a 2 850 immigrants d’Amérique du Nord, dont 2 550 des États-Unis, selon des chiffres compilés en coordination avec l’ONG Nefesh B’Nefesh qui aide à l’immigration notamment depuis les États-Unis. Il y a 1 500 nouveaux immigrants d’Amérique latine, environ 280 d’Afrique du Sud et près de 90 d’Australie et de Nouvelle-Zélande.

D’ici la fin de l’année, 1 200 immigrants seront arrivés d’Éthiopie, dont 650 en décembre dans le cadre de l’opération Zur Israël, un plan gouvernemental visant à amener les Juifs éthiopiens en Israël. 300 autres Juifs éthiopiens arriveront le dernier jour de l’année, selon le communiqué.

Outre les immigrants, il y a aussi 7 500 jeunes adultes juifs de plus de 60 pays qui sont venus dans le pays dans le cadre du programme de volontariat Masa Israel Journey, un programme conjoint de l’Agence juive et du gouvernement israélien.

« L’épidémie de coronavirus a provoqué des crises sanitaires, économiques et d’engagement communautaire sans précédent dans les communautés juives du monde entier », a déclaré l’Agence.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...