Israël en guerre - Jour 282

Rechercher

La Papouasie-Nouvelle Guinée devient le 5e pays à ouvrir une ambassade à Jérusalem

Citant le "Dieu d'Israël", le Premier ministre du pays, James Marape, a indiqué que les chrétiens ne pouvaient pas respecter Dieu sans reconnaître la capitale de l'État juif

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, et son homologue de Papouasie-Nouvelle Guinée, James Marape, au centre, lors de l'ouverture de l'ambassade de Papouasie-Nouvelle Guinée à Jérusalem, le 5 septembre 2023. (Crédit : Haim Zach/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, et son homologue de Papouasie-Nouvelle Guinée, James Marape, au centre, lors de l'ouverture de l'ambassade de Papouasie-Nouvelle Guinée à Jérusalem, le 5 septembre 2023. (Crédit : Haim Zach/GPO)

La Papouasie-Nouvelle Guinée a ouvert son ambassade à Jérusalem mardi, lors d’une cérémonie qui a eu lieu en présence du Premier ministre Benjamin Netanyahu et de son homologue James Marape.

« C’est un tournant, aujourd’hui, pour mon pays, la Papouasie-Nouvelle Guinée », a expliqué Marape. « Nous sommes ici pour rendre hommage au peuple d’Israël tout entier ».

Marape n’a pas dissimulé que l’ouverture de l’ambassade de Jérusalem avait des motivations religieuses. La Papouasie-Nouvelle Guinée est le cinquième pays à ouvrir sa mission officielle dans la capitale.

Un choix qui a donc pour origine « notre héritage commun ; notre reconnaissance de Dieu le créateur ; de Yahvé, le Dieu d’Israël ; de Yahvé, le Dieu d’Isaac et d’Abraham », a-t-il ajouté.

« Vous avez été le gardien formidable des valeurs morales qui ont été transmises à l’Humanité », a déclaré Marape en s’adressant à Netanyahu.

« De nombreuses nations choisissent de ne pas ouvrir d’ambassade à Jérusalem mais nous avons fait le choix de la conscience. Jérusalem est la capitale universelle de la nation et du peuple d’Israël. En tant que chrétiens, le témoignage de notre respect à l’égard de Dieu ne peut être complet que si nous reconnaissons que Jérusalem est la capitale universelle du peuple et de la nation d’Israël ».

Plus de 95 % de la population de la Papouasie-Nouvelle Guinée est chrétienne, et catholique dans son écrasante majorité.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, et son homologue de Papouasie-Nouvelle Guinée James Marape, au centre, se rencontrent au Bureau du Premier ministre de Jérusalem, le 5 septembre 2023. (Crédit : Haim Zach/GPO)

Marape a aussi demandé à Israël d’ouvrir une ambassade à Port Moresby, et il offrira le terrain qui accueillera la mission. Aucun projet n’est envisagé dans ce sens pour le moment, a confié le ministère des Affaires étrangères au Times of Israel.

Les relations entre Israël et la nation insulaire – des liens qui avaient été tissés en 1978 – ont été prises en charge jusqu’à présent par l’ambassade de l’État juif en Australie.

Le témoignage de notre respect à l’égard de Dieu ne peut être complet que si nous reconnaissons que Jérusalem est la capitale universelle du peuple et de la nation d’Israël »

La mission de Papouasie-Nouvelle Guinée a été installée au parc technologique de Jérusalem, à l’extrémité sud de la ville, un secteur qui héberge également les ambassades du Guatemala et du Honduras.

Marape a expliqué aux médias locaux, avant d’embarquer dans son avion pour Israël, que l’État juif assumerait une grande partie des coûts de la mission au cours des deux premières années. Il a noté que Jérusalem aidait Port Moresby à trouver un endroit permanent pour son ambassade.

« C’est de là dont a émergé une si grande partie de notre héritage », a déclaré Netanyahu lors de la cérémonie, répondant à son homologue. « C’est ici dont sont nées nos valeurs. C’est ici que nos prophètes ont fait leurs prophéties ».

« Je pense que c’est une bonne chose qu’un État et qu’un peuple si profondément attachés à ces valeurs aient pris l’initiative que vous venez de prendre », a-t-il poursuivi.

Netanyahu a été rejoint par Eli Cohen, le ministre des Affaires étrangères qui venait de revenir en Israël à la suite d’un déplacement à Bahreïn, et par le maire de Jérusalem, Moshe Lion.

Netanyahu s’était entretenu avec Marape à son Bureau avant la cérémonie.

Mardi, Marape a aussi visité, en compagnie de sa délégation composée notamment de prêtres et de pasteurs de Papouasie-Nouvelle Guinée, la Vieille Ville et l’église du Saint-Sépulcre.

La capitale de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, Port Moresby. (Crédit : Masalai from English Wikipedia/CC BY-SA 3.0)

Le ministère des Affaires étrangères avait annoncé, au mois de février dernier, que Port Moresby ouvrirait son ambassade dans la ville sainte après une conversation entre le chef de la diplomatie israélienne Eli Cohen et son homologue de Papouasie-Nouvelle Guinée, Justin Tkachenko.

L’ouverture de cette mission arrive dans le sillage d’annonces similaires faites par d’autres pays. A la fin du mois d’août, la Sierra Leone avait ainsi fait savoir qu’elle ouvrirait son ambassade à Jérusalem. La semaine précédente, le Paraguay avait déclaré qu’il avait l’intention d’ouvrir sa mission dans la capitale.

Seuls les États-Unis, le Guatemala, le Honduras et le Kosovo avaient pris une telle initiative jusqu’à présent.

Israël considère que l’ouverture des missions étrangères vient renforcer sa revendication de la ville comme capitale, même si la majorité des pays du monde entier font le choix d’installer leurs ambassades à Tel Aviv ou à proximité.

La Hongrie et les îles Fiji devraient relocaliser leurs ambassades dans les prochains mois également.

Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen arrive pour le Conseil des ministres, au siège du Premier ministre, à Jérusalem, le 15 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La Papouasie-Nouvelle Guinée est l’une des nations du Pacifique qui s’aligne régulièrement sur Israël lors des votes aux Nations unies – et Tkachenko avait déclaré à Cohen, au cours de l’entretien téléphonique qui avait eu lieu entre les deux hommes, que son pays continuerait dans cette direction. Au mois de décembre, la Papouasie-Nouvelle Guinée avait été l’un des 25 pays qui avait rejoint Israël en s’opposant à une résolution de l’Assemblée générale qui demandait à la Cour internationale de justice de s’impliquer dans le conflit israélo-palestinien.

Toutefois, en 2018, la Papouasie-Nouvelle Guinée avait condamné, lors d’un autre vote de l’ONU, la reconnaissance par la Maison Blanche de Jérusalem en tant que capitale d’Israël. A cette occasion, cinq autres nations du Pacifique avaient rejeté cette condamnation.

L’importance de cette nation insulaire sur le plan géopolitique ne cesse de prendre de l’ampleur alors que la Chine et les États-Unis se disputent pour gagner de l’influence dans le pays et dans les nations voisines de l’Océan Pacifique. Le président américain Joe Biden avait annulé un voyage très attendu dans la région au mois de mai, envoyant le secrétaire d’État Antony Blinken à sa place.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.