Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

La Papouasie-Nouvelle-Guinée va ouvrir une ambassade à Jérusalem

Les choses devraient avancer d’ici la fin de l’année et les iles Fidji pourraient faire de même suite aux efforts d'une organisation chrétienne

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Port Moseby, capitale de la Papouasie-Nouvelle-Guinée (Crédit : Masalai sur Wikipedia / CC BY-SA 3.0)
Port Moseby, capitale de la Papouasie-Nouvelle-Guinée (Crédit : Masalai sur Wikipedia / CC BY-SA 3.0)

La Papouasie-Nouvelle-Guinée aura, cette année, son ambassade à Jérusalem , a annoncé Israël dimanche.

Selon le ministère des Affaires étrangères, le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen s’est entretenu la semaine passée avec son homologue de Papouasie-Nouvelle-Guinée, Justin Tkachenko.

La Papouasie-Nouvelle-Guinée n’a pas aujourd’hui d’ambassade en Israël, mais dispose d’un consulat près de Tel Aviv.

Les relations diplomatiques d’Israël avec cette nation insulaire sont assurées par son ambassade en Australie.

Les deux pays ont établi des liens en 1978.

Selon le compte-rendu de la conversation établi par les autorités israéliennes, les deux hommes ont également évoqué le développement de leurs relations économiques, en particulier en ce qui concerne les technologies agricoles.

Tkachenko n’a pas souhaité faire de commentaires.

L’implantation de cette nouvelle ambassade à Jérusalem pourrait provoquer des tensions avec les puissants voisins musulmans de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, à savoir la Malaisie et l’Indonésie, qui ne reconnaissent pas Israël.

Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen arrive pour le Conseil des ministres, au siège du Premier ministre, à Jérusalem, le 15 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La Papouasie-Nouvelle-Guinée est l’un des pays du Pacifique qui votent régulièrement avec Israël aux Nations unies, et Tkachenko a déclaré à Cohen que son pays continuerait sur cette lancée.

En décembre, la Papouasie-Nouvelle-Guinée a été l’un des 25 pays à apporter son soutien à Israël contre la résolution de l’Assemblée générale des Nations unies demandant à la Cour internationale de justice de se prononcer sur le conflit israélo-palestinien.

En 2018, toutefois, il avait voté pour condamner la reconnaissance, par les Etats-Unis, de Jérusalem comme capitale d’Israël, cinq autres pays du Pacifique s’y étant opposés.

Cohen a qualifié le projet de l’ambassade de « preuve supplémentaire de la relation chaleureuse et importante qui existe entre les deux pays ».

Et après, les îles Fidji ?

La décision de la Papouasie-Nouvelle-Guinée intervient au moment où des signes indiquent que les îles Fidji envisagent également d’ouvrir une ambassade à Jérusalem.

Ce mois-ci, le Premier ministre Sitiveni Rabuka a déclaré à l’ambassadeur d’Israël, Roi Rosenblit : « Mon sentiment personnel est que Jérusalem devrait être l’emplacement de notre nouvelle ambassade aux Fidji, mais je vais devoir vendre cela à nos partenaires de la coalition. »

Rabuka est arrivé au pouvoir en décembre dernier, à la tête d’un gouvernement tripartite qui comprend le parti chrétien de droite Sodelpa. L’une des demandes du chef du parti, Viliame Gavoka, était que les îles Fidji ouvrent une ambassade à Jérusalem.

« Fidji est un pays majoritairement chrétien et la communauté chrétienne a toujours souhaité être représentée en Terre Sainte », a déclaré Gavoka à Radio Free Asia.

https://www.instagram.com/p/CojHoH5viHR/?utm_source=ig_embed&ig_rid=671d251e-31be-4a16-8c27-79b273b594b3

Les diplomates israéliens ont certes oeuvré pour nouer des alliances avec les pays du Pacifique, mais ces avancées sont en grande partie le résultat des efforts de l’International Christian Embassy Jerusalem (ICEJ), basée à Jérusalem.

Un scientifique nucléaire américain, Victor Schlatter, s’est installé dans les hautes terres papoues avec sa femme Elsie, dans les années 1950, pour y traduire la Bible dans les langues locales. Il a également établi un réseau de plus d’une centaine d’églises qui prêchent le soutien à Israël.

Victor Schlatter (ICEJ)

L’ICEJ a fait des Schlatter ses représentants dans les îles du Pacifique Sud dans les années 1980, où ils ont répandu leurs enseignements sur Israël et ont amené des milliers de pèlerins en Israël pour les célébrations annuelles de la Fête des Tabernacles, lors de la fête de Souccot.

« L’ICEJ est ravie que ses décennies de soutien chrétien à Israël dans la région du Pacifique Sud portent leurs fruits, grâce aux récentes décisions des Fidji et de la Papouasie-Nouvelle-Guinée d’ouvrir des ambassades à Jérusalem », a déclaré David Parsons, porte-parole de l’ICEJ.

« Nous espérons et nous nous attendons à ce que d’autres nations d’Océanie les réjoignent à Jérusalem », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.