La plupart des adultes étant vaccinés, les grands centres de vaccination ferment
Rechercher

La plupart des adultes étant vaccinés, les grands centres de vaccination ferment

Le rythme ralentit et Tel Aviv ferme les principaux sites ; l'accent est mis sur les communautés plus petites, avec des unités mobiles là où les taux de vaccination sont faibles

Le grand centre de vaccination sur la place Rabin de Tel Aviv, le 31 décembre 2021. (JACK GUEZ / AFP)
Le grand centre de vaccination sur la place Rabin de Tel Aviv, le 31 décembre 2021. (JACK GUEZ / AFP)

La grande majorité des Israéliens âgés de 16 ans et plus étant déjà vaccinés ou guéris du COVID-19, les grands centres de vaccination des principales villes du pays ont commencé à fermer leurs portes, l’accent étant mis sur des stations mobiles plus petites dans les petites localités.

Plus de 5,1 millions des 9,3 millions d’habitants d’Israël ont reçu au moins une dose de vaccin, et plus de 4,5 millions ont reçu les deux doses.

Avec au moins 3 millions d’autres personnes qui ne peuvent pas se faire vacciner parce qu’elles ont moins de 16 ans, le rythme de la vaccination s’est considérablement ralenti puisque ceux qui veulent se faire vacciner l’ont déjà été, pour la plupart.

Un énorme centre de vaccination situé sur la place Rabin à Tel Aviv a été démonté, les travaux d’un projet de tramway devant commencer à cet endroit le mois prochain, selon le quotidien économique Globes.

Des Israéliens attendent de recevoir un vaccin COVID-19, dans un centre de vaccination géré par la municipalité de Tel Aviv et le Centre médical Sourasky de Tel Aviv (Ichilov), sur la place Rabin à Tel Aviv, le 31 décembre 2020. (Crédit : Miriam Alster / Flash90)

L’immense complexe de tentes géré par la municipalité avec l’hôpital Ichilov de la ville a été utilisé par les prestataires de soins Maccabi et Meuhedet pour vacciner plusieurs milliers de résidents.

Un autre grand centre situé dans un stade au nord de Tel Aviv est également en cours de fermeture, alors que les événements sportifs reprennent lentement.

Il n’a pas été immédiatement précisé ce qu’il adviendrait des grands centres de vaccination mis en place à Jérusalem.

Les prestataires de soins de santé administreront désormais les vaccins dans certaines de leurs structures existantes.

Des personnes se font vacciner contre le COVID-19 dans une station mobile Magen David au marché de Mahane Yehuda à Jérusalem, le 22 février 2021. (Olivier Fitoussi/Flash90)

En outre, les prestataires de soins de santé et le Magen David Adom se sont tournés vers de petits centres de vaccination mobiles situés dans des endroits différents chaque jour, en mettant l’accent sur les localités où les taux de vaccination sont relativement faibles, notamment dans les localités à prédominance arabe.

Les personnes qui ont été guéries du COVID-19 il y a au moins trois mois peuvent également recevoir une dose (unique) de vaccin.

Les autorités ont déclaré que la vaccination des enfants de moins de 16 ans pourrait commencer cet été, si les essais montrent que les vaccins ne présentent aucun danger pour eux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...