La plus âgée des Justes parmi les Nations meurt à 101 ans
Rechercher

La plus âgée des Justes parmi les Nations meurt à 101 ans

Anna Kozminska et sa belle-mère avaient donné refuge à Abraham Jablonski, âgé de 8 ans, sous l’occupation nazie de la Pologne; elles ont aussi aidé à sauver trois autres Juifs

Anna Kozminska (Crédit : Institut polonais pour la Mémoire)
Anna Kozminska (Crédit : Institut polonais pour la Mémoire)

Anna Kozminska, la personne vivante la plus âgée à porter le titre de Juste parmi les Nations, est morte la semaine dernière à l’âge de 101 ans, a annoncé l’Institut polonais pour la Mémoire.

Elle va être enterrée mardi au cimetière Powązki de Varsovie.

On pense que Kozminska était la personne vivante la plus âgée à avoir été honorée par Yad Vashem pour avoir sauvé des Juifs durant la Shoah. Elle aurait eu 102 ans en mai.

L’année dernière, les présidents israéliens et polonais Reuven Rivlin et Andrezj Duda ont envoyé leurs voeux d’anniversaire à Anna Kozminska, louant dans des lettres séparées son courage, malgré les risques pour sa propre vie, d’avoir aidé des Juifs au moment de l’occupation nazie de la Pologne.

Anna et sa belle-mère Maria Kozminska avaient donné refuge à Abraham Jablonski, alors âgé de 8 ans, en 1942, et l’avaient hébergé pendant trois ans. Elles ont également contribué au sauvetage de trois autres Juifs.

La famille Kozminska avait pris grand soin de Jablonski, dont la vue était déclinante, l’emmenant en promenade et s’assurant qu’il continue son éducation, d’après l’Institut pour la Mémoire. Elles ont réussi à tenir l’enfant à l’abri des Allemands, même lorsqu’à une occasion, leur maison avait été fouillée.

Après la fin de la guerre, Jablonski est parti en Israël, où il a raconté l’histoire de son sauvetage par Anna et Maria. Près de cinquante ans après, il a retrouvé Anna Kozminska à Varsovie et l’a convaincue d’écrire ses mémoires. A l’initiative de Jablonski, l’Institut pour les Justes parmi les Nations de Yad Vashem a rendu honneur à Anna et Maria Kozminska en février 1991.

Grazyna Pawlak, la nièce de Jablonski, a donné un album contenant des photos de la famille à Kozminska pour son anniversaire l’année dernière.

En plus d’avoir été honorée en Israël, Kozminska a reçu la Médaille polonaise du Centenaire de l’indépendance retrouvée en 2016 pour avoir sauvé des Juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...