La police a arrêté un Dracula âgé de 13 ans armé d’un couteau
Rechercher

La police a arrêté un Dracula âgé de 13 ans armé d’un couteau

Il s'agit du 16e jeune à avoir été interpellé par la police dans le cadre d’une lutte contre les jeunes déguisés en clowns effrayants

Un masque de Dracula et un couteau confisqués à un garçon de 13 ans, 4 octobre 2017. (Crédit : Bureau du porte-parole de la police)
Un masque de Dracula et un couteau confisqués à un garçon de 13 ans, 4 octobre 2017. (Crédit : Bureau du porte-parole de la police)

Un adolescent âgé de 13 ans déguisé en Dracula et portant un couteau a été arrêté mardi dans la ville côtière d’Herzliya alors que la police continue de lutter contre les jeunes portant des masques dans le but d’effrayer le public.

Après avoir été interrogé, l’adolescent a été libéré et soumis à des mesures restrictives qui incluent un placement en résidence surveillée.

Il s’agissait du seizième cas confirmé d’imitation de clown. La police fera preuve d’une « tolérance zéro » envers toute personne qui aurait menacé le public et l’aurait exposé au danger.

L’adolescent, interpellé à Herzliya aux alentours de minuit, a déclaré à la police qu’il était allé dans un parc de la ville après avoir entendu des informations concernant des clowns effrayants qui arpentent les rues du pays et qu’il avait pris un couteau à la maison.

La police a évoqué mercredi 15 autres cas récents de clowns qui avaient été arrêtés en train de rôder dans des lieux publics le soir afin d’effrayer les gens, quatre dans la ville du sud de Dimona, quatre dans la ville du nord d’Afula, deux dans les villes centrales de Rishon Lezion et Holon, deux dans la ville côtière du sud de Kiryat Gat et un à Ramle.

Un clown, dans la ville du sud de Beer Sheva, a attaqué une petite fille âgée de 10 ans avec un spray au poivre, a déclaré son père.

Le phénomène fait partie d’une « tendance internationale qui a pris de l’ampleur sur les réseaux sociaux », a déclaré la police sur Facebook mardi.

Tout cela a très probablement été inspiré par la sortie récente du film d’horreur « Ça » basé sur le roman de Stephen King et avec Pennywise, le clown dansant.

La police a également averti que les clowns pourraient être pris pour une menace réelle et cela pourrait bien se finir avec des adolescents blessés par des passants.

La police a demandé « à ne pas faire justice soi-même et à ne pas faire de mal aux jeunes » puisque la majorité des cas n’a pas entraîné de dommages à des biens ni de blessures contre des personnes.

Dans le sillage de la tendance des clowns, le ministère de l’Education a également publié des directives mardi qui visent à aider les enfants à gérer les clowns imposteurs.

« Au cours des récentes semaines, nous avons reçu des informations au sujet d’étudiants déguisés en clowns, qui allaient dans le rues et attendaient pour faire peur à des enfants ou d’autres personnes du public », a déclaré le ministère.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...