La police annule les recherches pour une Palestinienne qui voulait mener une attaque
Rechercher

La police annule les recherches pour une Palestinienne qui voulait mener une attaque

La police avait mis en place des barrages routiers dans le sud pour localiser une femme de Cisjordanie, a arrêté un homme suspecté d’être son complice

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats de Tsahal inspectant un véhicule palestinien à un checkpoint temporaire mis en place près d'Alon Shvut, au Gush Etzion en Cisjordanie le 22 novembre 2015 (Crédit : Gershon Elinson / FLASH90)
Des soldats de Tsahal inspectant un véhicule palestinien à un checkpoint temporaire mis en place près d'Alon Shvut, au Gush Etzion en Cisjordanie le 22 novembre 2015 (Crédit : Gershon Elinson / FLASH90)

La police a arrêté lundi un Palestinien, mettant fin à un état de préparation élevé, peu après avoir annoncé une « opération de sécurité » et mis en place des checkpoints dans le sud d’Israël.

Des rapports déclarent que les barrages routiers ont été mis en place par les forces de l’ordre pour localiser une Palestinienne suspectée de vouloir mener un attentat suicide.

Après environ une heure, la police a trouvé et arrêté l’homme, dont ils pensent qu’il devait conduire la future terroriste présumée sur les lieux de l’attentat, mais pas la suspecte elle-même.

Après une enquête préliminaire, la police pense maintenant que la suspecte n’est jamais entrée en territoire israélien, a déclaré un porte-parole de la police.

Les checkpoints du sud du pays ont été enlevés, et les policiers envoyés dans la zone sont retournés à leur devoir habituel, a déclaré la police dans un communiqué.

Le Shin Bet a alerté la police de la possibilité qu’une femme puisse prévoir de mener une attaque dans la zone, selon des rapports.

Des rapports non confirmés identifient la femme comme Diana Ibrahim, de Beit Sira, près de la Ligne verte dans le centre de la Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...