Israël en guerre - Jour 198

Rechercher

La police arrête un jeune qui menaçait de tuer des Juifs sur TikTok

Les policiers ont trouvé l'adolescent, un résident de Taybeh, au kibboutz Nir David et son téléphone caché dans des buissons à proximité

Le ruisseau Amal, ou "Hassi", traversant le kibboutz Nir David dans le nord d'Israël, le 9 août 2020. (Crédit : Menachem Lederman/Flash90)
Le ruisseau Amal, ou "Hassi", traversant le kibboutz Nir David dans le nord d'Israël, le 9 août 2020. (Crédit : Menachem Lederman/Flash90)

Un adolescent de 17 ans a été arrêté lundi dans un kibboutz du nord d’Israël après avoir apparemment diffusé une vidéo sur TikTok où il menaçait de tuer des Juifs et où il rendait hommage au terroriste qui a tué deux frères Israéliens à Huwara, une ville de Cisjordanie, dans la journée de dimanche.

C’est un résident de Beer Sheva qui a remarqué cette vidéo dans laquelle le suspect menaçait de « massacrer » tous les Juifs qui se rendraient à la rivière Asi du kibboutz Nir David, très prisée par les visiteurs, et qui a averti la police, a fait savoir le site d’information Ynet.

La police a ensuite localisé et arrêté le jeune homme dans le kibboutz avec l’aide d’un hélicoptère.

Selon la presse israélienne, le suspect n’avait pas son téléphone avec lui au moment de son arrestation et il a nié avoir téléchargé la vidéo. La police a finalement retrouvé le téléphone mobile dans des buissons, à proximité.

L’adolescent, qui réside dans la ville arabe de Taybeh, au centre du pays, a été emmené au commissariat local pour y être interrogé.

Cette arrestation survient au lendemain d’un attentat terroriste à l’arme à feu qui a fait deux morts, deux frères israéliens qui traversaient la ville de Huwara en voiture, dans le nord de la Cisjordanie. Dans le cadre d’une attaque apparente de représailles, des centaines de partisans du mouvement pro-implantation ont ensuite pris d’assaut la ville pendant plusieurs heures, incendiant des habitations et des voitures.

Les funérailles de deux frères israéliens, Yagel Yaniv, 20 ans, et Hallel Yaniv, 22 ans, qui habitaient l’implantation de Har Bracha en Cisjordanie, au lendemain de l’attentat terroriste qui leur a coûté à la vie à Huwara, au cimetière militaire du mont Herzl, le 27 février 2023. (Crédit : GIL COHEN-MAGEN / AFP)

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne (AP) a indiqué par ailleurs qu’un Palestinien avait été abattu par des tirs israéliens pendant les émeutes qui ont touché la ville de Zatara, au sud de Huwara et à proximité de l’implantation israélienne de Kfar Tapuah. Une source militaire a indiqué que les soldats israéliens n’étaient pas impliqués dans ces coups de feu.

Les tensions entre Israël et les Palestiniens sont élevées depuis un an alors que l’armée mène des raids nocturnes quasiment quotidiens en Cisjordanie suite à une série d’attentats terroristes palestiniens meurtriers.

Des attaques terroristes commises à Jérusalem, ces dernières semaines, ont fait treize morts – notamment à Huwara – et plusieurs blessés graves.

Plus de 60 Palestiniens ont été tués depuis le début de l’année, la majorité d’entre eux pendant des attentats ou pendant des affrontements avec les services de sécurité. Certaines victimes étaient néanmoins des civils et d’autres qui ont perdu la vie dans des circonstances troubles, des circonstances qui font actuellement l’objet d’une enquête.

Emanuel Fabian a contribué à la rédaction de cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.