La police de Jérusalem déjoue une attaque d’une adolescente
Rechercher

La police de Jérusalem déjoue une attaque d’une adolescente

Les troupes ont neutralisé une adolescente de 15 ans à l'entrée du quartier d'Isawiyah ; aucun blessé n'est à déplorer

La police des frontières israélienne monte la garde à côté de nouveaux blocs de ciment placés à l'entrée d'Issawiya à Jérusalem-Est lors d'une manifestation contre la fermeture du quartier, le 12 novembre 2014. (Crédit photo : Hadas Parush/Flash90)
La police des frontières israélienne monte la garde à côté de nouveaux blocs de ciment placés à l'entrée d'Issawiya à Jérusalem-Est lors d'une manifestation contre la fermeture du quartier, le 12 novembre 2014. (Crédit photo : Hadas Parush/Flash90)

Les forces de sécurité ont contrecarré vendredi après-midi une attaque au couteau menée par une adolescente à Jérusalem-Est, a signalé une porte-parole de la police israélienne.

L’incident est survenu à l’entrée du quartier d’Isawiya, a précisé la police.

L’adolescente a été maîtrisée et arrêtée sur les lieux de l’incident.

La police a indiqué que la jeune fille, venant de la direction de Isawiyah, s’est approchée d’une unité de la police des frontières à côté d’une station-essence dans le quartier de French Hill, qui jouxte Isawiyah. Elle a ensuite sorti un couteau et a commencé à attaquer les forces de sécurité. Les troupes ont maîtrisé la jeune fille et l’ont arrêtée. Personne n’a été blessé.

L’incident survient quelques heures après l’arrestation d’une Palestinienne à Hébron vendredi matin, quand elle s’est approchée avec un couteau des forces de sécurité israéliennes à un point de contrôle situé près du quartier de Tel Rumeida de la ville.

Le couteau a été trouvé quand la police a fouillé ses affaires et elle a été emmenée pour être interrogée par la police.

Un soldat de Tsahal a été blessé dans une attaque au couteau sur le même site, connu sous le nom de l’intersection Gilbert, jeudi.

Cette attaque a provoqué un tollé en Israël après qu’un soldat a tiré sur l’un des auteurs de l’attaque palestinien qui semblait être neutralisé et désarmé, s’attirant la critique du Premier ministre Benjamin Netanyahu et du ministre de la Défense Moshe Yaalon.

Le soldat a comparu devant une cour martiale de Jaffa vendredi, où il est désormais le suspect dans une enquête pour assassinat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...