La police de l’AP repousse des manifestants au Tombeau de Joseph
Rechercher

La police de l’AP repousse des manifestants au Tombeau de Joseph

Samedi soir, la foule aurait essayé d’incendier le sanctuaire juif après des rumeurs sur la mort d’un adolescent palestinien

Le tombeau de Joseph, à Naplouse. (Crédit : keveryosef.org)
Le tombeau de Joseph, à Naplouse. (Crédit : keveryosef.org)

Les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne (AP) ont réussi à repousser des manifestants qui se dirigeant samedi soir vers le Tombeau de Joseph.

Selon les médias israéliens, les manifestants ont essayé de mettre le feu au sanctuaire.

La manifestation a commencé samedi soir quand le ministère palestinien de la Santé aurait annoncé que l’état de santé d’un adolescent palestinien blessé s’était dégradé à l’hôpital. L’adolescent aurait été touché par des tirs de l’armée israélienne jeudi, quand il aurait essayé de jeter une bombe incendiaire sur des juifs priant sur le lieu saint.

Après la propagation de rumeur sur la mort de Jamal Dawiqat, 20 ans, originaire du camp de réfugiés voisin de Balata, les manifestants sont sortis dans les rues et ont commencé à tirer et à affronter la police de l’AP.

Les forces palestiniennes ont entouré le sanctuaire et utilisé des bombes lacrymogènes contre la foule, qui s’est rapidement dispersée.

Il n’y avait pas d’information sur le nombre de blessés pendant la manifestation.

Le ministère palestinien de la Santé aurait démenti les rumeurs de la mort de Dawiqat.

D’autre part, samedi, des tirs ont été essuyés par un véhicule israélien près du carrefour de Migdalim, dans le nord de la Cisjordanie.

Les tirs proviendraient de camions de ciment garés sur le côté de la route.

Personne n’a été blessé dans l’attaque.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...