Transports/Shabbat : La police enquête sur des menaces de mort contre Ron Kobi
Rechercher

Transports/Shabbat : La police enquête sur des menaces de mort contre Ron Kobi

Un jeune a été arrêté après avoir menacé le maire de Tibériade, qui a lancé une ligne de bus circulant pendant Shabbat. Des affiches appellent à la mort de ses "profanateurs"

Ron Kobi, le maire de Tibériade,  à la Conférence annuelle de l'innovation à Tel Aviv, le 27 février 2019 (Crédit : Flash90)
Ron Kobi, le maire de Tibériade, à la Conférence annuelle de l'innovation à Tel Aviv, le 27 février 2019 (Crédit : Flash90)

Un jeune de 17 ans originaire de Jérusalem a été arrêté vendredi pour avoir proféré des menaces de mort à l’encontre du maire de Tibériade, Ron Kobi, sur Facebook, a expliqué la police dans un communiqué.

L’adolescent a été interrogé pendant plusieurs heures, avant d’être placé en liberté conditionnelle. D’après le communiqué, le maire avait transmis les messages de menaces aux forces de l’ordre dans la matinée.

Ron Kobi a fait face à une série de menaces de mort depuis l’inauguration d’une nouvelle ligne de bus opérant pendant le Shabbat – une initiative qui a suscité une forte opposition chez les responsables ultra-orthodoxes de la municipalité.

Vendredi, des affiches dénonçant le maire sont apparues dans certains quartiers de Tibériade, notamment une clamant : « Porter préjudice au Shabbat est une trahison de Dieu, et la mort est la punition prévue par la Torah à ceux qui profanent le Shabbat ».

La police a ouvert une enquête sur ces affiches.

Le maire, élu au mois d’octobre, avait mené une campagne pour « prévenir la haredisation » de la ville, qui a connu un afflux d’ultra-orthodoxes – ou Haredim – ces dernières années.

Inaugurant la nouvelle ligne au début du mois, il a expliqué qu’elle entrait dans le cadre d’une initiative plus large visant à rendre Tibériade plus accessible aux résidents et touristes laïcs le samedi.

Cette initiative, a-t-il dit, « n’est pas née d’un combat religieux mais d’une lutte sociale de manière à ce que ceux qui, à Tibériade, ne peuvent se payer le luxe d’avoir une voiture puissent se rendre au lac de Tibériade pendant le Shabbat ».

Le lancement d’une nouvelle ligne de bus le samedi dans la ville de Tibériade, dans le nord du pays, le 9 février 2019 (Capture d’écranYouTube)

Même s’il avait promis que le bus ne circulerait pas dans les quartiers ultra-orthodoxes, l’initiative prise par le maire avait immédiatement attisé la colère de la communauté, pour qui les transports publics, lors du Shabbat, contreviennent au statu-quo dans la ville.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...