La police enquête sur le viol présumé d’une fillette de 9 ans par quatre garçons
Rechercher

La police enquête sur le viol présumé d’une fillette de 9 ans par quatre garçons

Les enquêteurs ont arrêté et assigné à résidence les suspects, dont le plus âgé a 14 ans

Illustration : un policier tient une paire de menottes. (Yossi Zamir/Flash90)
Illustration : un policier tient une paire de menottes. (Yossi Zamir/Flash90)

Une femme du centre d’Israël a déposé plainte auprès de la police, alléguant le viol de sa fille de 9 ans par quatre garçons, selon un reportage diffusé mercredi.

Le plus âgé des violeurs présumés a 14 ans, selon la Douzième chaîne. Les autres suspects sont âgés de 11 et 12 ans.

La femme a déposé plainte il y a environ deux semaines, selon le reportage.

La police a arrêté les suspects dans le cadre de l’enquête initiale. Le jeune homme de 14 ans a d’abord été détenu sur ordre du tribunal avant d’être libéré et assigné à résidence.

La police a également recueilli des preuves auprès des trois autres garçons. Les quatre suspects ont nié toute implication.

Des sources proches de la mère de la jeune fille ont critiqué la police, confiant à la Douzième chaîne que les agents s’étaient rendus au domicile de la famille la nuit pour recueillir des témoignages d’une manière traumatisante pour la jeune fille.

« Il s’agit d’une fille de 9 ans. Il n’y a aucune raison d’envoyer des hommes en uniforme chez elle en pleine nuit », ont-ils déclaré.

Le reportage indique que les officiers se sont ensuite changés en civil pour parler à la jeune fille, de façon non autoritaire.

La police a déclaré que « l’enquête a été menée de manière approfondie et avec sensibilité. Les enquêteurs et les pédiatres ont travaillé de manière approfondie. Le matériel d’enquête a été transféré aux procureurs ».

L’avocat de la jeune fille, Kinneret Barashi, qui la représente bénévolement, a déclaré : « C’est une affaire difficile. Si nous sommes arrivés à un point où il y a un soupçon de délit sexuel grave de la part d’enfants de ces âges, c’est une pente glissante qui reflète la réalité dans laquelle nous vivons. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...