La police a fouillé la zone de Beit Horon à la recherche d’un possible attaquant
Rechercher

La police a fouillé la zone de Beit Horon à la recherche d’un possible attaquant

Un jeune a rapporté avoir vu un homme masqué dans l’implantation déjà frappée par une attaque terroriste mortelle ; 2 Palestiniens blessés dans des affrontements à Bethléem

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Beit Horon en 2010 (Crédit : Joshua Davidovich/Times of Israel)
Beit Horon en 2010 (Crédit : Joshua Davidovich/Times of Israel)

La police fouillait dimanche les collines entourant l’implantation de Beit Horon, en Cisjordanie, après qu’un adolescent israélien a dit à un responsable de la sécurité de l’implantation qu’il avait été attaqué par un homme masqué.

L’adolescent n’aurait pas été blessé.

La police a déclaré qu’elle vérifiait les informations et fouillait la zone, qui est située le long de la route 443 reliant Jérusalem et Modiin.

L’implantation a été la scène d’une attaque terroriste mortelle le mois dernier, dans laquelle Shlomit Krigman, 23 ans, a été poignardée à mort.

Dimanche également, deux Palestiniens auraient été blessés sévèrement par des tirs israéliens pendant des affrontements avec des militaires près de Bethléem, selon l’agence de presse Maan.

Maan a annoncé que tous deux avaient été blessés à la poitrine, mais n’a pas précisé quel type de munition avait été utilisé.

La manifestation violente a eu lieu au sud de la ville cisjordanienne.

L’un des blessés palestiniens est « un dentiste d’âge moyen qui se tenait dans son jardin près de la porte historique de la ville quand il a été blessé », selon le rapport.

Aucun commentaire n’a été fait dans l’immédiat par l’armée.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...