Rechercher

La police israélienne renforce ses effectifs pour le match Maroc-France

Les forces de l'ordre lancent l'opération "Own Goal" principalement sur les villes arabes, qui ont été le théâtre de pillages après la victoire du Maroc en quarts de finale

La police israélienne dans les rues de Jérusalem-Est alors que les Palestiniens célèbrent la victoire du Maroc en Coupe du monde, le 10 décembre 2022. (Crédit : Twitter)
La police israélienne dans les rues de Jérusalem-Est alors que les Palestiniens célèbrent la victoire du Maroc en Coupe du monde, le 10 décembre 2022. (Crédit : Twitter)

La police a décidé d’envoyer des renforts dans les communautés du sud, par crainte de possibles émeutes qui pourraient avoir lieu après le match de demi-finale de la Coupe du monde du Maroc contre la France, mercredi.

Après la victoire du Maroc sur le Portugal en quarts de finale samedi, des milliers de citoyens, principalement arabes, sont descendus dans la rue pour fêter l’événement. Certaines scènes ont dégénéré en émeutes dans les villes du Néguev de Rahat, Lakia et Tel Sheva.

Six personnes, soupçonnées d’avoir tiré des coups de semonce, ont été arrêtées et un adolescent de Tel Sheva a été inculpé pour avoir jeté une pierre sur une voiture de police.

À Jérusalem-Est, les résidents palestiniens ont accusé la police d’avoir fait un usage excessif de la force pour réprimer leur célébration de la victoire du Maroc. Des images ont montré des officiers à cheval en train de charger les Palestiniens. La police n’a pas répondu aux demandes d’explication sur son comportement.

Après le match de samedi, la police a tenu plusieurs réunions pour déterminer la meilleure façon de se préparer au match de mercredi. Elle a finalement décidé de lancer l’opération « Own Goal » (« But contre son camp »), qui prévoit une présence accrue des forces de l’ordre dans le sud du pays.

Les forces de l’ordre du monde entier se préparent également à l’éventualité d’émeutes après le match France-Maroc.

À Bruxelles, les supporters ont suivi le match de samedi avec anxiété dans des cafés ou dehors dans le froid glacial de décembre – et ont poussé des cris de joie lorsque le Maroc a scellé sa victoire. Au milieu de célébrations largement pacifiques, la police a indiqué que 59 personnes avaient été brièvement interpellées et qu’une personne avait été arrêtée après de petites échauffourées.

Paris a connu un déferlement similaire sur les Champs-Élysées. En marge de la manifestation, la police anti-émeute a utilisé des gaz lacrymogènes alors que certains jetaient des objets, a rapporté un porte-parole de la police. Mais les célébrations ont surtout été joyeuses.

En Tunisie, les supporters de l’équipe nord-africaine rivale ont dansé et scandé des slogans saluant les Lions de l’Atlas du Maroc.

Plus d’un million de Marocains vivraient en France et les forces de sécurité seront en alerte pendant le match de mercredi.

Au sujet du match de mercredi soir, le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a déclaré au Parlement que 5 000 policiers et forces de sécurité seraient déployés en région parisienne, principalement sur l’emblématique avenue des Champs-Élysées, et 5 000 autres dans le reste de la France.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.