La police met hors de cause Isaac Herzog
Rechercher

La police met hors de cause Isaac Herzog

L'enquête concernait un don non déclaré pour financer la campagne du chef de l'opposition lors des primaires du parti travailliste

Isaac Herzog devant la Knesset, le 10 février 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Isaac Herzog devant la Knesset, le 10 février 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La police israélienne a recommandé jeudi à la justice de ne pas poursuive le chef de l’opposition Isaac Herzog dans une affaire de malversations financières, faute de preuves.

« La police a terminé son enquête au sujet de soupçons de dons illégaux durant la campagne pour les élections primaires au sein du parti travailliste en 2013 », indique-t-elle dans un communiqué.

« Nous n’avons pas trouvé de preuves pouvant impliquer M. Herzog dans cette affaire », poursuit-elle.

L’enquête, ouverte en mars dernier, concernait un don qui n’avait pas été déclaré pour financer une campagne contre la rivale de M. Herzog aux primaires, la députée Shely Yachimovich, mais aucune preuve n’a pu être trouvée indiquant que M. Herzog était au courant de ce don.

La police a précisé que des preuves de malversations contre un des responsables de la campagne de M. Herzog avaient en revanche pu être rassemblées.

Le chef de l’opposition devrait être mis hors de cause par la justice, le tribunal devant décider de la fermeture du dossier suite aux recommandations de la police.

M. Herzog n’a pas réagi au communiqué de la police, son bureau affirmant qu’il attendait la décision « rapide » de la justice pour se prononcer.

En 2001, il avait été sous le coup d’une enquête pour transgression du financement des partis mais le dossier avait été clos en 2003 « faute de preuves ».

Isaac Herzog, 55 ans, avait pris la tête du parti travailliste à l’issue des primaires de 2013.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...