La présidente des Bouches-du-Rhône en visite en Israël
Rechercher

La présidente des Bouches-du-Rhône en visite en Israël

"Aujourd’hui, nous sommes plus conscients et voulons apprendre de vous comment vous continuer malgré le terrorisme," a déclaré Martine Vassal au président israélien

Le président Reuven Rivlin (au centre), avec les joueurs juifs, chrétiens et musulmans d'une équipe de football des Bouches du Rhône, à la résidence présidentielle de Jérusalem, le 3 mai 2016. (Crédit : Mark Neiman / GPO)
Le président Reuven Rivlin (au centre), avec les joueurs juifs, chrétiens et musulmans d'une équipe de football des Bouches du Rhône, à la résidence présidentielle de Jérusalem, le 3 mai 2016. (Crédit : Mark Neiman / GPO)

Le président Reuven Rivlin a rencontré mardi, à la résidence présidentielle, une délégation composée de dirigeants communautaires juifs et d’élus régionaux et parlementaires de France, qui était organisée par le CRIF, le Conseil représentatif des institutions juives de France. Le groupe était aussi accompagné de jeunes d’une équipe de football composée d’enfants juifs, chrétiens et musulmans.

Rivlin a déclaré que : « nous sommes tous très préoccupés par la montée de l’antisémitisme dans le monde, et particulièrement en France. Les attaques sont un rappel douloureux du prix que notre peuple a dû payer pour sa foi au cours de l’Histoire. Nous avons l’obligation d’assurer le bien-être et la continuité des communautés juives de la Diaspora. En tant que président d’Israël, et en tant que hiérosolymitain dont la famille vit ici depuis 200 ans, je serais très heureux de voir tous les juifs du monde venir et choisir Israël comme foyer. Mais les juifs ont le droit de vivre en sécurité et en prospérité où ils le souhaitent, et nous avons le devoir de défendre ce droit. »

Le président a continué en remerciant les autorités françaises pour leur travail contre l’antisémitisme, et de la force de la communauté juive en particulier.

« Je veux remercier les autorités françaises pour leur travail pour protéger la communauté juive et pour combattre l’antisémitisme et toute haine. Et je veux montrer mon appréciation à la communauté juive française, pour son courage face au terrorisme qui a attaqué toute la France, et d’autres endroits en Europe ».

Il a conclu que « nous ne pouvons pas laisser le terrorisme façonner nos vies, et unis nous surmonterons cette menace. »

Le président Reuven Rivlin (à gauche) et Martine Vassal, présidente des Bouches du Rhône, à la résidence présidentielle de Jérusalem, le 3 mai 2016. (Crédit : Mark Neiman / GPO)
Le président Reuven Rivlin (à gauche) et Martine Vassal, présidente des Bouches du Rhône, à la résidence présidentielle de Jérusalem, le 3 mai 2016. (Crédit : Mark Neiman / GPO)

La délégation a réservé une standing ovation au président, et l’a remercié pour son accueil chaleureux et sa position forte contre le racisme et la haine.

Martine Vassal, présidente du département des Bouches-du-Rhône (Marseille), s’est exprimée au nom du groupe et a déclaré que : « c’est ma première visite à l’étranger en tant que présidente des Bouches-du-Rhône, et c’est un honneur d’être ici. Je ne suis pas ici seule, mais accompagnée des dirigeants de la ville de Marseille, d’un député, et des dirigeants de la communauté juive. Nous avons la chance de faire cette visite avec de jeunes gens, des membres d’une équipe de football, de différentes communautés religieuses. Ces jeunes joueurs seront maintenant les ambassadeurs de l’amitié entre les peuples. »

Elle a souligné que « le peuple français peut dire, je peux dire, que nous n’avons pas assez partagé ce qui est arrivé en Israël, aujourd’hui, après le terrorisme que nous avons connu, nous voyons les choses différemment et partageons avec vous le combat contre le terrorisme. Aujourd’hui, nous sommes plus conscients et voulons apprendre de vous comment vous continuer malgré le terrorisme. »

Elle a ajouté que « vous êtes un pays très développé, particulièrement en high-tech, et la délégation, qui compte des professionnels de la médecine, la France peut tant apprendre d’Israël. Nous avons déjà des accords de coopération, mais je veux souligner la relation économique entre mon département et ce pays. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...