La présumée terroriste de Nahariya ne planifiait pas d’attaque
Rechercher

La présumée terroriste de Nahariya ne planifiait pas d’attaque

La police a relâché la jeune femme de 28 ans de Taibe qui a été appréhendée après une chasse à l'homme lundi

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Arrestation d'une femme soupçonnée d'avoir voulu mener une attaque à Nahariya, le 11 janvier 2016 (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Arrestation d'une femme soupçonnée d'avoir voulu mener une attaque à Nahariya, le 11 janvier 2016 (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

L’enquête policière menée suite à l’arrestation d’une femme arabe, appréhendée lundi soir après une chasse à l’homme sur la côte nord d’Israël, a conclu que la suspecte n’avait pas eu l’intention de mener une attaque terroriste.

« Les agents de sécurité ont déterminé que la suspecte n’avait pas, en fait, eu l’intention de mener une attaque terroriste ou criminelle », a annoncé la police dans un communiqué mardi matin.

« La femme a été libérée après avoir été interrogée », a ajouté le communiqué.

La suspecte, une femme de 28 ans, de la ville israélienne de Taibe, a été arrêtée par la police après une chasse à l’homme qui a rendu nerveux la côte nord du pays lundi soir. Elle a été appréhendée alors qu’elle montait dans un taxi sur la rue Trumpeldor dans la ville de Nahariya.

Les démineurs ont examiné la femme pour s’assurer qu’elle ne portait pas d’explosifs sur elle après que la police a reçu une information qui indiquait qu’elle avait prétendument l’intention de mener une attaque terroriste dans la ville. Elle n’était pas en possession d’armes, ont indiqué les rapports initiaux.

La police a déclaré que la recherche a été lancée en raison d’un « avertissement de sécurité », sans donner plus de détails.

Des barrages routiers ont été mis en place sur les routes le long de la côte méditerranéenne dans la région de Nahariya jusqu’à ce que la suspecte a été localisée.

Lundi matin, un avertissement similaire qu’une femme palestinienne avait l’intention de commettre un attentat dans le sud du pays a incité la police à mettre en place des barrages routiers et à rechercher le suspect.

Finalement, il est devenu clair que le suspect n’avait pas franchi la Ligne verte de la Cisjordanie dans le sud d’Israël et la chasse à l’homme a pris fin.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...