La pro-BDS Ilhan Omar et le BDS
Rechercher

La pro-BDS Ilhan Omar et le BDS

La députée démocrate nouvellement élue du Minnesota avait déclaré pendant sa campagne dans une synagogue que le BDS était "contre-productif" pour parvenir à une solution à 2 États

La démocrate Ilhan Omar est interviewée par l'Associated Press le mercredi 7 novembre 2018 à Minneapolis après avoir remporté la 5e circonscription du Congrès du Minnesota à l'élection de mardi. (AP Photo/Jim Mone)
La démocrate Ilhan Omar est interviewée par l'Associated Press le mercredi 7 novembre 2018 à Minneapolis après avoir remporté la 5e circonscription du Congrès du Minnesota à l'élection de mardi. (AP Photo/Jim Mone)

Ilhan Omar, la députée nouvellement élue du Minnesota, a déclaré après son élection qu’elle soutenait le mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) visant Israël, après avoir déclaré pendant sa campagne qu’il était « contre-productif » et empêchait tout dialogue.

Les propos d’Omar viennent en réponse à un site Web intitulé « Muslim Girl », qui l’a interpellée sur sa présence pendant la campagne dans une synagogue de la région de Minneapolis. Lors de ce forum des candidats, elle avait déclaré que le BDS « empêche le dialogue » et qu’il est « contre-productif » pour parvenir à une solution à deux États.

Comme beaucoup d’autres démocrates, elle a fait part de son opposition à la loi anti-BDS, mais l’a présentée comme une question de liberté d’expression.

« Ilhan est favorable et soutient le mouvement BDS, et s’est battue pour que le droit des gens à le soutenir ne soit pas criminalisé », a déclaré son équipe de campagne à Muslim Girl après les élections. « Elle a cependant des réserves quant à l’efficacité du mouvement dans la recherche d’une solution durable. »

TC Jewfolk, le site web juif local d’information qui a rapporté à l’origine son ostensible rejet du BDS, lui demande pourquoi elle n’a pas simplement répondu « oui ou non » lorsqu’on lui a posé la question au forum des candidats de la synagogue.

« C’était une question plus vaste et elle ne m’a pas demandé de répondre par oui ou par non », a répondu Omar en faisant référence à la personne qui lui avait posé cette question. Omar a ajouté que sa position pendant la campagne n’était pas « politiquement opportune ».

Omar est la première Somalienne et l’une des deux premières femmes musulmanes à être élues au Congrès. L’autre femme musulmane élue la semaine dernière, Rashida Tlaib de la région de Detroit, soutient également le BDS.

Rashida Tlaib (Crédit : capture d’écran CNN)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...