La proposition de loi sur les mikvés approuvée pour les votes finaux
Rechercher

La proposition de loi sur les mikvés approuvée pour les votes finaux

Moshe Gafni a dit que la loi n'empêchera personne qui souhaite utiliser les bains à des fins rituelles à le faire

Un mikvé. Illustration. (Crédit : CC-BY-SA Tamar Hayardeni/Wikimedia Commons)
Un mikvé. Illustration. (Crédit : CC-BY-SA Tamar Hayardeni/Wikimedia Commons)

Une proposition de loi pour empêcher les Juifs non-orthodoxes juifs d’utiliser des bains rituels d’Etat pour les conversions a été approuvée pour ses votes finaux en plénière par la commission des Affaires intérieures et de l’environnement de la Knesset.

« Il n’y a pas de changement dans le statu quo », a déclaré le député Moshe Gafni du parti ultra-orthodoxe Yahadout HaTorah.

Gafni a dit que la loi n’empêchera personne qui souhaite utiliser les bains à des fins rituelles à le faire.

« Nous ne devons pas interdire l’immersion à aucun homme ou femme. Un problème a été créé lorsque des mikves ont été loués à des fins autres que l’immersion de pureté rituelle, de sorte que la loi autorise les conseils religieux à ne pas donner leur accord pour [louer les bains] ».

Le rabbin Gilad Kariv du mouvement réformé en Israël avertit : « Cela commence avec les convertis du mouvement réformé et dans un an, cela va nuire aux droits des femmes qui veulent s’immerger. Les sionistes religieux ont déjà appris que ce qu’il fait aux réformés et aux masorti, l’établissement ultra-orthodoxe belligérant le fait aussi aux sionistes religieux ».

Le député David Bitan (Likud) a dit que la proposition de loi ne sera pas défendable devant la Haute Cour de Justice, à moins que ne vienne un plan de l’Agence juive pour construire plusieurs mikves pour les communautés réformées et masorti.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...