La quarantaine recommandée pour les Arabes israéliens revenant de Cisjordanie
Rechercher

La quarantaine recommandée pour les Arabes israéliens revenant de Cisjordanie

Ronni Gamzu envisagerait aussi la désignation des villes palestiniennes à fort taux d'infection comme villes "rouges" - ce qui entraînerait sans doute des restrictions

Des employés médicaux palestiniens testent les travailleurs palestiniens qui sont revenus de leur travail en Israël à l'entrée du village de Hussan en Cisjordanie, le 29 mars 2020. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Des employés médicaux palestiniens testent les travailleurs palestiniens qui sont revenus de leur travail en Israël à l'entrée du village de Hussan en Cisjordanie, le 29 mars 2020. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Le groupe de travail israélien chargé de la lutte contre l’épidémie de coronavirus s’est inquiété, lundi, des cas importés depuis des secteurs de la Cisjordanie placés sous le contrôle de l’Autorité palestinienne, citant des taux d’infection élevés dans la zone et parmi les Arabes israéliens.

Au cours de la rencontre du cabinet dit « du coronavirus » qui aura lieu dans la journée, le responsable de la lutte contre la pandémie, Ronni Gamzu, devrait recommander une mise à l’isolement obligatoire pour les Arabes israéliens revenant de visites effectuées dans les secteurs sous l’autorité de l’AP.

La désignation des villes palestiniennes à fort taux d’infection comme villes « rouges » – ce qui entraînerait sans doute des restrictions pour les personnes s’étant rendues dans ces villes – est également envisagée.

Dans un rapport, le groupe de travail a évalué qu’il y avait environ 400 nouveaux cas de coronavirus par jour dans les secteurs dirigés par l’AP, avec un taux de positivité des tests d’environ 20 % (les chiffres officiels de l’AP estiment qu’il est d’environ 10 %) et qu’il y avait quotidiennement 30 à 40 nouveaux malades graves, concluant que l’ensemble de ces données montrait que le taux de morbidité était environ quatre fois plus élevé que le chiffre officiellement indiqué.

Le rapport a ajouté que les Arabes israéliens se rendaient de plus en plus dans ces zones pour y travailler, y assister à des événements ou pour des loisirs. Il a également insisté sur le fait qu’approximativement 100 000 Palestiniens entraient chaque jour en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...