La rebelle d’Yisrael Beytenu annonce la formation d’un nouveau parti
Rechercher

La rebelle d’Yisrael Beytenu annonce la formation d’un nouveau parti

Alors que des élections sont évoquées, Orly Levy-Abekasis dit que les politiciens devraient craindre sa nouvelle faction politique

Orly Levy-Abekasis (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Orly Levy-Abekasis (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« Mes assistants quitteront le bureau demain et iront soumettre le cahier des fondateurs du parti au registre de la population », a déclaré mardi la députée Orly Levy-Abekasis lors d’une conférence à Sderot.

Alors que le Premier ministre Benjamin Netanyahu est aux prises avec des problèmes juridiques et que la coalition se dispute une législation exemptant les étudiants ultra-orthodoxes du service militaire, Levy-Abekasis a averti les dirigeants politiques que son parti constituerait une menace.

« Je recommande aux dirigeants du parti de ne pas craindre les élections mais de craindre le nouveau parti qui a été fondé », a-t-elle déclaré.

Le protocole de la Knesset stipule que quitter un parti interdit à un député sortant de se présenter sur une liste déjà existante lors de la prochaine élection, ce qui signifie que si Levy-Abekasis voulait un autre mandat, elle devait former un nouveau parti.

Les élections sont actuellement prévues pour novembre 2019, mais il y a eu beaucoup de discussions au cours des derniers jours, en plein milieu d’une crise de coalition au sujet de la conscription militaire ultra-orthodoxe.

Levy-Abekasis a annoncé en mai 2016 qu’elle quitterait Yisrael Beytenu pour entrer dans le gouvernement dirigé par le Likud, annonçant que le parti avait abandonné sa plate-forme sociale pendant les négociations pour entrer dans la coalition.

Elle a d’abord dit l’année dernière qu’elle envisageait de former un parti pour les prochaines élections.

Fille de l’ancien ministre des Affaires étrangères, David Levy, Levy-Abekasis a été mannequin puis présentatrice à la télévision avant d’entrer à la Knesset en 2009.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...