La République tchèque rouvrira en mai son consulat honoraire à Jérusalem
Rechercher

La République tchèque rouvrira en mai son consulat honoraire à Jérusalem

Le président tchèque maintient un transfert de l'ambassade à Jérusalem ; le gouvernement, lui, s'aligne avec la politique européenne

Drapeau de la République tchèque (Crédit : domaine public)
Drapeau de la République tchèque (Crédit : domaine public)

Le ministère tchèque des Affaires étrangères a annoncé mercredi qu’il allait rouvrir en mai son consulat honoraire à Jérusalem, tandis que le président Milos Zeman a réitéré à cette occasion son souhait que Prague déplace dans cette ville son ambassade, actuellement à Tel Aviv.

« La République tchèque a décidé d’ouvrir en mai un consulat honoraire à Jérusalem Ouest et avant la fin de l’année un Centre tchèque, également à Jérusalem Ouest », a déclaré le ministère, dans un communiqué.

Cette décision « n’a aucune influence sur l’accord final concernant Jérusalem », « La République tchèque respecte pleinement la position commune de l’Union européenne qui considère Jérusalem comme la future capitale des deux Etats, c’est-à-dire de l’Etat d’Israël et du futur Etat de Palestine », poursuit-il.

Ouvert au début des années 1990, le consulat honoraire tchèque à Jérusalem avait été fermé en 2016, en raison du décès de l’ancien consul honoraire, a précisé à l’AFP la porte-parole du ministère tchèque, Michaela Lagronova.

De son côté, le président Zeman, connu pour ses positions pro-israéliennes, a redit mercredi soir qu’il souhaitait que l’ambassade de son pays soit transférée à Jérusalem.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, serre la main du président tchèque Milos Zeman à la résidence du Premier ministre à Jérusalem, le 7 octobre 2013 (Crédit : Kobi Gideon/GPO/Flash90)

« Je me souviens d’une rencontre avec le (Premier ministre d’Israël) Benjamin Netanyahu. Il m’a dit : si vous le faites (le transfert de l’ambassade à Jérusalem, ndlr), je vous donnerai ma propre maison », a affirmé M. Zeman, au cours d’une cérémonie organisée au Château de Prague, à l’occasion du 70e anniversaire de la création de l’Etat hébreu.

Il a qualifié de « lâches » ces « Européens et pas seulement (ces) Européens » qui s’opposent au transfert de leurs ambassades à Jérusalem. Il a aussi affirmé qu’il ne copiait « pas la proposition des Etats-Unis mais qu’au contraire, ce sont les Etats-Unis qui copient sa proposition ».

« Le président avait déjà exprimé ce souhait (que l’ambassade tchèque soit transférée à Jérusalem) à l’époque où il était Premier ministre (en 1998-2002) », a rappelé Mme Lagronova.

« En ce qui concerne le ministère des Affaires étrangères, nous travaillons maintenant sur deux projets concrets, ceux du consulat honoraire et du Centre tchèque à Jérusalem Ouest. Dans la période à venir, nous allons évaluer les possibilités et la forme de notre représentation à Jérusalem. C’est tout ce que je peux vous dire », a dit Mme Lagronova.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...