La Russie et la Chine s’opposent à des sanctions contre la Syrie
Rechercher

La Russie et la Chine s’opposent à des sanctions contre la Syrie

Le Royaume-Uni, la France et les Etats-Unis voulaient imposer des sanctions au régime de Damas pour son recours aux armes chimiques

Le président syrien Bashar el-Assad sur la chaîne portugaise RTP, le 15 novembre 2016. (Crédit : capture d'écran RTP)
Le président syrien Bashar el-Assad sur la chaîne portugaise RTP, le 15 novembre 2016. (Crédit : capture d'écran RTP)

La Russie et la Chine ont apposé lundi leur veto à une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies soutenue par l’Occident, qui aurait imposé des sanctions à la Syrie pour son utilisation d’armes chimiques, alors que les négociations organisées à Genève ne montrent aucun signe de progrès vers la fin de la guerre civile qui déchire le pays depuis presque six ans.

La résolution, rédigée par le Royaume-Uni, la France et les Etats-Unis a obtenu neuf votes en sa faveur, trois contre (la Chine, la Russie et la Bolivie). Le Kazakhstan, l’Egypte et l’Ethiopie se sont abstenus.

Les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies doivent obtenir au moins neuf voix favorables et aucun veto pour être adoptées.

C’est la septième fois que la Russie, le premier allié militaire de la Syrie, utilise son pouvoir de veto pour protéger le régime de Damas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...