La série israélienne “Shtisel” en route pour les Etats-Unis
Rechercher

La série israélienne “Shtisel” en route pour les Etats-Unis

La co-créatrice de “Friends” transpose la série sur une famille ultra-orthodoxe pour Amazon

Les Shtisel, le père Shulem et le fils Akiva, à table dans leur cuisine (Crédit : "Shtisel")
Les Shtisel, le père Shulem et le fils Akiva, à table dans leur cuisine (Crédit : "Shtisel")

La co-créatrice de la série « Friends » transpose un drame israélien sur une famille ultra-orthodoxe dans un quartier religieux de Brooklyn pour une adaptation intitulée « Emmis ».

Marta Kauffman a eu cette idée grâce à sa fille productrice, Hannah KS Canter, qui a vu des extraits de la série israélienne, « Shtisel », pendant un évènement organisé par l’Association nationale des directeurs de programmes télévisés.

« Elle en est tombée amoureuse, et la même chose m’est arrivée. Cela vous reste. Nous savions que ce ne serait pas facile à vendre, mais nous en étions si passionnées », a déclaré Kauffman à Variety.

Le drame israélien, qui comprend des dialogues en yiddish, explore des thèmes universels comme l’amour non réciproque, les attractions extra-conjugales et les sentiments d’échecs, dans la vie du quartier ultra-orthodoxe de Jérusalem Geula.

Le personnage de  Shulem Shtisel avec son nouvel amour, l'actrice Hanna Laszlo (Crédit : "Shtisel")
Le personnage de Shulem Shtisel avec son nouvel amour, l’actrice Hanna Laszlo (Crédit : « Shtisel »)

Les personnages sont Shulem Shtisel, le patriarche, spécialiste de la Torah, son épouse stricte, Giti, et leur fils Akiva, un artiste attiré par une femme qui n’est pas libre.

La version américaine sera diffusée sur Amazon Prime et ressemblera beaucoup à son inspiration israélienne, mais expliquera plus les rituels orthodoxes aux spectateurs non juifs.

Kauffman a déclaré à Variety que sa série avait deux buts : produire du drame avec de l’affection, et « s’assurer que mes histoires, et l’universalité de ces histoires, sont ce que les gens retiennent. »

« Le reste, c’est juste un arrière-plan », a-t-elle dit.

Kauffman a ajouté qu’après « Friends », elle n’a voulu travaillé que sur des projets qui la « passionne réellement… Et celui-là est l’un d’entre eux. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...