La Suisse « regrette » le dessin de colombes déféquant sur Netanyahu
Rechercher

La Suisse « regrette » le dessin de colombes déféquant sur Netanyahu

Le ministère suisse des Affaires étrangères qualifie l’image montrée par son ambassadeur d’Iran lors d’une conférence à Zurich comme "discutable" et de "mauvais goût"

Une bande dessinée de deux colombes portant les drapeaux américain et iranien déféquant sur la tête du Premier ministre Benjamin Netanyahu.  le 27 août 2015 (Crédit : autorisation)
Une bande dessinée de deux colombes portant les drapeaux américain et iranien déféquant sur la tête du Premier ministre Benjamin Netanyahu. le 27 août 2015 (Crédit : autorisation)

La Suisse a exprimé ses regrets vendredi pour un dessin présenté par son ambassadeur en poste en Iran. Le dessin montre deux colombes déféquant sur la tête du Premier ministre Benjamin Netanyahu, déclarant que l’image avait été utilisée sans sa connaissance.

Giulio Haas a montré l’image pendant un discours devant des centaines d’acteurs suisses et iraniens du milieu des affaires lors d’une conférence à Zurich jeudi, dans laquelle il a également décrit l’Iran comme un « pôle de stabilité » au Moyen Orient.

Le Département Fédéral suisse des Affaires Etrangères (DFAE) a qualifié le dessin de « discutable » et dans une déclaration il « regrette l’utilisation de ce dessin et le considère de mauvais goût », a annoncé Reuters.

« L’ambassadeur Haas n’avait pas l’intention d’insulter qui que ce soit avec le dessin », a déclaré la FDFA.

« Si cela a pourtant été le cas, il regrette et demande pardon à toute personne qui aurait pu se sentir insultée ».

Selon Reuters, le dessin est apparu sur un écran énorme lors de la conférence avec le titre : « L’Iran : maintenant ou jamais ». Le dessin, a expliqué Reuters, était un commentaire sur des réponses à l’accord et montrait une paire de colombes avec des drapeaux américain et iranien sur leurs corps, assises sur la tête de Netanyahu.

Le Premier ministre est fortement et clairement opposé à l’accord, obtenu entre les puissances du monde et l’Iran le mois dernier, qui met un terme à un embargo de longue date sur l’Iran en échange d’une limitation de son programme nucléaire. Le président américain Barack Obama est intervenu en direct sur Internet avec les groupes juifs américains vendredi dans une tentative de les convaincre sur l’accord avec la République islamique.

Haas a déclaré jeudi que son séjour de presque deux ans à Téhéran l’a convaincu que l’Occident va changer d’avis pour ne plus voir l’Iran comme un agresseur.

« Pour le moment, l’Iran est très probablement le pôle de stabilité dans une région très, très dangereuse, a-t-il déclaré. L’Iran évoque toujours pour beaucoup de gens des vieux hommes barbus avec des turbans. On en voit, mais on ne voit pas que cela, surtout quand on parle affaires ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...