Israël en guerre - Jour 190

Rechercher

La Suisse restitue à l’Égypte un morceau de statue de Ramsès II

La sculpture du pharaon Ramsès II à laquelle appartient le fragment restitué fait partie d'une statue de groupe où le roi est assis aux côtés de différentes divinités égyptiennes

Une figure géante en pierre de Ramsès II au Grand Musée égyptien de Gizeh, près du Caire, en Égypte, le 4 août 2019. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)
Une figure géante en pierre de Ramsès II au Grand Musée égyptien de Gizeh, près du Caire, en Égypte, le 4 août 2019. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)

La Suisse a restitué lundi à l’Égypte un fragment d’une statue du pharaon Ramsès II vieille de plus de 3 400 ans, qui avait été volé il y a plusieurs décennies dans un temple à Abydos.

C’est la directrice de l’Office fédéral de la culture (OFC), Carine Bachmann, qui a remis lundi à Berne cet « important bien archéologique » à l’ambassade d’Égypte en Suisse.

La sculpture en pierre du pharaon Ramsès II à laquelle appartient le fragment restitué fait partie d’une statue de groupe où le roi est assis aux côtés de différentes divinités égyptiennes, selon l’OFC.

Monté sur le trône à 25 ans, en succédant à son père Séthi Ier, Ramsès II a dirigé l’Égypte pendant environ 66 ans, soit le règne le plus long de l’histoire égyptienne. Une exposition lui est consacré en ce moment à Paris jusqu’au 6 septembre.

Le fragment restitué lundi avait été volé entre la fin des années 1980 et le début des années 1990 dans le temple de Ramsès II à Abydos en Égypte, précise-t-il dans un communiqué.

Il avait transité par différents pays avant d’arriver en Suisse, où il avait finalement été confisqué par les autorités du canton de Genève au terme d’une procédure pénale.

« Cette restitution souligne l’engagement commun de la Suisse et de l’Égypte pour lutter contre le commerce illicite de biens culturels, renforcé en 2011 par l’entrée en vigueur d’un accord bilatéral concernant l’importation et le retour de biens culturels », a indiqué l’OFC.

Tant la Suisse que l’Égypte sont parties à la Convention de l’Unesco de 1970 pour interdire et empêcher l’importation, l’exportation et le transfert de propriété illicites des biens culturels.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.