La taxe sur l’alcool baisse en Israël
Rechercher

La taxe sur l’alcool baisse en Israël

Le prix de la bière baisse de 46 %, et l'alcool de 21 %, le ministre des Finances ayant abroger l'augmentation remontant à 2013

Un barman servant du Carmel Pale Ale, une bière  israélienne (Crédit :  Beer Bazaar)
Un barman servant du Carmel Pale Ale, une bière israélienne (Crédit : Beer Bazaar)

En prenant tout le monde par surprise, le ministre des Finances Moshe Kahlon a annoncé mardi l’abrogation d’une augmentation de la taxe sur l’alcool instituée en 2013 par le gouvernement précédent.

La taxe sur la bière sera réduite de 46 % et passera de 4,33 shekels par litre à 2,33 shekels par litre. La taxe sur les boissons fortes en alcool sera réduite de 21 %, passant de 106,9 shekels par litre à 85 shekels.

Selon le ministère des Finances, la hausse de la taxe instituée en 2013 pour tenter de combler le déficit de l’Etat, n’a pas donné lieu à une augmentation des revenus, a indiqué Calcalist, le site spécialisé dans la finance.

Un comité conjoint du Trésor et des fonctionnaires de l’administration fiscale avait recommandé à Kahlon d’abroger la hausse de la taxe sur l’alcool après avoir comparé les prix de l’alcool dans les autres pays de l’OCDE.

Le comité a également noté que les prix plus élevés ne présentent pas d’effet sur ceux qui ont un niveau de consommation d’alcool dangereux.

Avec une taxe à 106,9 shekels par litre d’alcool pur, la taxe d’Israël sur l’alcool figure parmi les taxes les plus élevées dans le monde développé.

En comparaison, les États-Unis prélèvent l’équivalent de 35.10 shekels sur l’alcool pur, l’Allemagne 58.50 shekels, et la France 69.80.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...