La télévision russe diffuse des images d’Eli Cohen dans les années 60
Rechercher

La télévision russe diffuse des images d’Eli Cohen dans les années 60

La chaine de télévision RT a publié ces images dans le cadre d'un documentaire intitulé "Spyfall", diffusé la semaine dernière, sur l'espionnage en Syrie

Capture d'écran d'une vidéo montrant l'espion israélien Eli Cohen marchant dans une rue de Damas, en Syrie. (Capture d'écran YouTube)
Capture d'écran d'une vidéo montrant l'espion israélien Eli Cohen marchant dans une rue de Damas, en Syrie. (Capture d'écran YouTube)

Les médias d’Etat russes ont publié ce qu’ils disent être des images inédites de l’espion israélien Eli Cohen à Damas dans les années 60, alors qu’il était actif en Syrie comme agent pour l’Etat hébreu.

La chaine de télévision RT a publié ces images dans le cadre d’un documentaire intitulé « Spyfall », diffusé la semaine dernière. Le documentaire porte sur l’espionnage en Syrie.

Durant quelques secondes du film en noir et blanc, un homme – l’agent du Mossad Eli Cohen selon la chaîne – marche dans une rue de la capitale syrienne près des quartiers généraux de l’armée de l’air syrienne, non loin de l’appartement occupé par Cohen.

Les images auraient été filmées par Boris Lukin, un spécialiste des transmissions qui avait été envoyé en Syrie en tant qu’attaché militaire russe.

Il n’était pas clair s’il avait l’intention de filmer Cohen ou s’il l’avait immortalisé par hasard.

Nadia Cohen, la veuve de l’espion, a déclaré au quotidien Israel Hayom qu’elle avait visionné les images.

« C’est un autre rappel de mon Eli », a-t-elle déclaré, mais elle a également critiqué le gouvernement qui n’a pas déployé suffisamment d’efforts pour rapatrier la dépouille de son mari, dont l’emplacement reste un mystère.

Cohen a infiltré les plus hauts niveaux de la direction politique de la Syrie dans les années précédant la guerre des six jours de 1967, et les informations qu’il a obtenues auraient joué un rôle clé dans le succès étonnant d’Israël dans cette guerre.

Il a été jugé et exécuté par le gouvernement syrien pour espionnage le 18 mai 1965, après qu’il a réussi à infiltrer le gouvernement syrien sous le pseudonyme de Kamel Amin Thaabet pendant quatre ans.

Eli Cohen, agent espion du Mossad, exécuté en Syrie en 1965. (Crédit: capture d’écran YouTube)

Le corps de Cohen n’a pas été restitué par la Syrie, malgré des décennies d’appels de sa famille. Israël a demandé l’aide de la Russie dans cet effort, en vain jusqu’à présent.

Le documentaire de la RT a été diffusé alors que Moscou servait de médiateur pour la libération d’une Israélienne qui avait traversé la frontière syrienne au début du mois.

La femme a été renvoyée en Israël vendredi grâce à un accord d’échange négocié par la Russie, deux semaines après avoir franchi la frontière syrienne. Les détails de l’affaire, y compris le nom de la femme et des photos d’elle, ont été placées sous embargo par le censeur militaire. Elle serait une jeune femme de 25 ans, originaire de Modiin Illit, qui parle couramment l’arabe.

Israël a libéré deux bergers syriens capturés du côté israélien de la frontière, et a réduit la peine d’un prisonnier de sécurité de nationalité syrienne, dans ce qui a été largement considéré comme un accord d’échange de prisonniers. Israël a déclaré avoir fait ces démarches en guise de bonne volonté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...