La vidéo d’un Égyptien battu provoque l’indignation en Jordanie
Rechercher

La vidéo d’un Égyptien battu provoque l’indignation en Jordanie

Le serveur égyptien, qui aurait été violemment frappé par trois frères d'un député jordanien, a déposé plainte

Drapeau jordanien (Crédit : domaine public/Pixabay)
Drapeau jordanien (Crédit : domaine public/Pixabay)

La vidéo d’un travailleur égyptien battu par les frères d’un député du Parlement jordanien a déclenché une vague d’indignation en Jordanie où la police a annoncé lundi l’arrestation des agresseurs présumés.

La scène, filmée vendredi par une caméra de surveillance dans un restaurant à Aqaba (sud), montre le député Zeid al-Chawabka en train de parler au serveur égyptien avant que trois hommes présentés comme ses frères ne rouent ce dernier de coups au visage et au corps.

Cette vidéo d’une minute a été largement diffusée sur les réseaux sociaux et certains internautes ont réclamé la levée de l’immunité parlementaire du député, même s’il n’a pas lui-même fait usage de violences physiques selon les images.

Devant l’ampleur des réactions en Jordanie, le ministre de l’Information et porte-parole du gouvernement, Mohamed Momani, a souligné dimanche que le « royaume respecte les invités arabes résidents sur son territoire », ajoutant qu’il « existait des garanties permettant à toute personne de recourir à la justice ».

Interrogé par le journal Al-Ghad, le serveur égyptien, Khaled Othman, a indiqué avoir déposé plainte contre ses agresseurs qui l’auraient battu à cause d’un retard dans la livraison d’un repas le jour précédent l’incident.

Une source du ministère jordanien de l’Intérieur, citée par l’agence Petra, a affirmé lundi que les forces de sécurité avaient arrêté « toutes les personnes qui ont agressé le travailleur égyptien », sans divulguer leur identité.

Des sites d’informations jordaniens ont précisé toutefois qu’il s’agissait des trois frères du député Zeid al-Chawabka.

Des centaines de milliers d’Egyptiens travaillent en Jordanie notamment dans les domaines de la construction et de l’agriculture.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...