La visite de Netanyahu aux Pays-Bas centrée sur la lutte « contre le terrorisme »
Rechercher

La visite de Netanyahu aux Pays-Bas centrée sur la lutte « contre le terrorisme »

"L’Europe est confrontée au grand défi que constitue la propagation du terrorisme islamique extrémiste", a indiqué le Premier ministre israélien

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la Knesset, à Jérusalem, le 3 août 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la Knesset, à Jérusalem, le 3 août 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu va effectuer mardi une visite de deux jours aux Pays-Bas centrée sur la lutte contre « la propagation du terrorisme islamique », selon un communiqué de son bureau.

« L’Europe est confrontée au grand défi que constitue la propagation du terrorisme islamique extrémiste (…) Je vais parler avec mes interlocuteurs de la très importante contribution d’Israël à la lutte contre ce terrorisme », a souligné le communiqué.

Netanayhu a salué les efforts des secouristes qui œuvrent sur le site de l’effondrement d’un parking à Tel Aviv.

« Je surveille constamment les efforts des secouristes sur le site en cas de la catastrophe à Tel-Aviv. J’y suis allé hier soir. J’ai été profondément impressionné par le travail des unités des secouristes menées par le GOC du Commandement de la défense passive. Ces gens font un travail exceptionnel, du plus haut niveau professionnel comme nulle part ailleurs dans le monde. Il y a encore des gens pris au piège, nous ferons tous les efforts et ne renoncerons pas. Nous allons tous les ramener. »

Au cours de son séjour, Netanyahu doit rencontrer son homologue néerlandais Mark Rutte, des membres de la commission des Affaires étrangères du Parlement ainsi que le roi Willem-Alexander.

« Je pars maintenant pour une visite diplomatique aux Pays-Bas. Je vais y rencontrer l’ami d’Israël, et mon ami personnel, le Premier ministre Mark Rutte, avec les membres de la commission des Affaires étrangères du Parlement néerlandais et avec le roi Willem-Alexander », a précisé Netanyahu.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, à La Haye (Amos Ben Gershom / GPO / Flash90)
Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, à La Haye (Amos Ben Gershom / GPO / Flash90)

Peu avant cette visite, un responsable israélien a annoncé que pour la première fois Israël avait accepté d’accueillir « prochainement » un « groupe de travail » de la Cour pénale internationale (CPI), dont le siège est à La Haye.

La CPI est appelée à décider si elle ouvre ou non une enquête pour crimes de guerre lors de l’offensive menée par Israël contre le mouvement terroriste palestinien du Hamas dans la bande de Gaza en 2014.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...